F1 - Les audiences de la F1 en hausse en 2018

F1 - Les audiences de la Formule 1 ont augmenté en 2018

L'audience de la Formule 1 a augmenté en 2018, à la télévision et sur les réseaux sociaux. La France est l'un des marchés où la hausse est la plus forte.

La politique de Liberty Media, détenteur des droits commerciaux de la F1 depuis deux ans, semble porter ses fruits. L'audience du championnat a augmenté en 2018, que ce soit à la télévision, avec le retour du championnat sur des chaînes gratuites dans plusieurs pays, ou sur les réseaux sociaux, où le championnat peut toucher un public plus jeune. Il s'agit de la deuxième année consécutive de hausse.

En comptabilisant les téléspectateurs uniques, la F1 note une augmentation de 10%, pour atteindre 490,2 millions de personnes. Le championnat précise que dans les 20 plus gros marchés, la croissance est de 14%. En France, la hausse atteint 51%. Une augmentation en grande partie mécanique puisqu'au delà de la hausse des audiences sur Canal +, diffuseur de l'intégralité de la saison, la F1 a fait son retour sur TF1, avec quatre Grands Prix diffusés. En 2017, seul un Grand Prix avait été retransmis en clair, celui de Monaco.

En Chine, la F1 a fait son retour sur CCTV, une chaîne gratuite, et l'audience a triplé. La croissance est également importante sur d'autres marchés, pour atteindre 87% sur le sous-continent Indien, 27% en Russie et 20% aux Etats-Unis. Les trois marchés avec le plus de téléspectateurs sont le Brésil (115,2 millions), la Chine (68 millions) et les Etats-Unis (34,2 millions).

La F1 a également mesuré l'audience cumulée sur les 20 principaux marchés, en additionnant les audiences de toutes les courses, dans tous ces pays. L'augmentation est de 3% sur un an, avec 1,59 milliard de téléspectateurs. En cumulant tous les diffuseurs internationaux, le total est de 1,758 milliard de téléspectateurs.

En France, l'audience cumulée augmente de 40% sur un an. La hausse est de 69% en Chine, 25% en Indonésie et 20% au Brésil. Les trois principaux marchés sont le Brésil, l'Allemagne et l'Italie.

La course dont l'audience cumulée a été la plus forte est la plus prestigieuse du calendrier, le Grand Prix de Monaco, avec 110 millions de téléspectateurs. Six autres courses dépassent les 90 millions : Bahreïn, la France, l'Autriche, la Grande-Bretagne, l'Italie et le Mexique.

Une hausse importante sur les réseaux sociaux

L'année 2017 a été celle où la F1 est devenue très active sur les réseaux sociaux, en publiant des vidéos de la saison en cours, ce qui n'était pas le cas auparavant. En 2018, le nombre de followers de la F1 sur Facebook, Twitter, Instagram et YouTube a atteint 18,5 millions de personnes, 53,7% sur un an. La Formule 1 est le sport dont la croissance est la plus forte sur les réseaux sociaux.

Les utilisateurs uniques sont plus de nombreux de 11,1% à chaque course, et le contenu posté a été vu 10,4 milliards de fois, soit une hausse de 29,2%, dont 2,0 milliards de vues pour les vidéos, en augmentation de 77,2%, et 1,75 milliard de minutes de vidéos vues, une croissance de 84,6%.

Sur YouTube, la hausse du nombre d'abonnés est de 115%, plus que tout autre championnat. Sur toutes les plateformes, la F1 cumule des interactions avec 185 millions de personnes, une augmentation de 52%.

Sur son site officiel, la F1 a affiché 333,3 millions de pages vues, une hausse de 20,5%, et 37,2 millions de vidéos, une croissance de 5,3%. Au total, 70,7 millions de minutes ont été passées sur le site, 5,3% de plus que l'année précédente, et il y a eu 45,2 millions de visiteurs uniques, 2,9% de plus qu'en 2017. La F1 a lancé de nouveaux programmes, comme son podcast, écouté par 5,1 millions de personnes, et le F1 Show sur Twitter, sur neuf courses, avec 9 millions de vues.

De plus en plus de passionnés jeunes

La F1 a par ailleurs mené une étude avec Nielsen qui montre que les passionnés de F1 sont désormais 506 millions, trois millions de plus que l'année précédente. Parmi eux, 205 millions ont moins de 35 ans, ce qui fait de la Formule 1 le troisième sport le plus populaire dans cette tranche d'âge.

62% des supporters ont moins de 45 ans, soit une augmentation de trois points en un an. La moyenne d'âge d'un passionné de F1 est de 40 ans, ce qui correspond aux autres sports : la F1 précise qu'un supporter de football, tennis, NHL ou NBA est en moyenne âgé de 39 à 40 ans.

La F1 cherche à rajeunir son audience. Depuis deux ans, les nouveaux supporters sont à 61% âgés de moins de 35 ans, et à 36% âgés de moins de 25 ans.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

lundi 21 janvier 2019 à 11:37 Jeff Pagani dit : Allez hop, les vieux briscards ca dégage, laissez la place aux jeunes !

dimanche 20 janvier 2019 à 16:05 matdu54 dit : et il ne compte pas le piratage par streaming perso hors de question de payer pour voir un gp