La Volkswagen ID.R va affronter le Nürburgring

La Volkswagen ID.R va affronter le Nürburgring avec Romain Dumas

Romain Dumas va rouler sur la Nordschleife avec la Volkswagen ID. R électriuqe, avec laquelle il a battu le record de Pikes Peak.

Nouveau record en vue pour la Volkswagen ID. R ? En juin dernier, Romain Dumas a battu le record de la montée de Pikes Peak avec ce prototype électrique (vidéo). Cet été, Volkswagen va confronter son bolide à la Nordschleife, la célèbre boucle nord du Nürburgring.

Le record absolu, détenu par la Porsche 919 Hybrid Evo de Timo Bernhard depuis l'an dernier (vidéo), est désormais de 5'19''55, et il paraît peu accessible. Volkswagen cherchera surtout à battre le record électrique, fixé par Peter Dumbreck dans une NIO OP9 en 2017 en 6'45''90.

Romain Dumas fera encore partie de l'aventure et il est impatient de remonter dans la voiture :  : « L'idée de piloter la ID. R sur la Nordschleife me donne déjà la chair de poule, » reconnaît le Français. « Je connais très bien la piste, mais l'ID. R sera un tout autre défi, avec son accélération extrême et sa vitesse très élevée en courbe. »

« Je suis impatient de faire les premiers essais. Battre le record électrique ne sera certainement pas facile. »

La Volkswagen ID. R va évoluer

Volkswagen va devoir adapter l'ID. R au Nürbugring. Le train propulseur, composé de deux moteurs électriques offrant une capacité de 500kW, soit environ 680 chevaux, devrait peu évoluer, tout comme le poids de la voiture, qui est en dessous de 1100kg, pilote compris. Le châssis va en revanche être modifié.

« Avant tout, nous allons modifier l'aérodynamique de l'ID. R, pour l'adapter aux conditions de la Nordschleife, très différentes de celles de Pikes Peak, » explique François-Xavier Demaison, le directeur technique de Volkswagen Motorsport.

Pikes Peak et la Nordschleife ont des distances similaires, 19,9km pour la première et 20,832km pour la seconde, mais les tracés sont différents et les conditions encore plus. A Pikes Peak, l'altitude est de 2 862 mètres au départ et de 4 302 mètres à l'arrivée. La Nordschleife voit son altitude osciller entre 320 et 717 mètres. L'avantage d'un moteur électrique est de ne pas être sensible à l'altitude, mais ce n'est pas le cas de l'aérodynamique. Plus l'altitude est élevée, moins l'air est dense, ce qui réduit l'efficacité aérodynamique. Sur la Nordschleife, l'ID. R. génèrera donc plus d'appuis qu'à Pikes Peak, mais il faut notamment l'adapter à la ligne droite Döttinger Höhe, qui fait 2,135km.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez