Publié le 23/01/2019 à 16:29

F1 - La spectaculaire vision de McLaren pour 2050

Le concept McLaren MCLE montre ce que pourrait être la F1 en 2050 : motorisation électrique, intelligence artificielle et aérodynamique active.

Les constructeurs ont régulièrement proposé leur vision pour l'avenir de la Formule 1. McLaren a nommé un nouveau concept, nommé MCLExtreme, ou MCLE (vidéo). L'équipe anglaise a imaginé ce que pourrait être une monoplace en 2050.

McLaren, qui fournissait le moteur utilisé lors des débuts de la Formule E et qui équipe actuellement le championnat avec ses batteries, imagine sans surprise une monoplace électrique, qui pourrait atteindre 500km/h.

La MCLE aurait un petit moteur et des batteries flexibles, moulées dans la carrosserie. La recharge se ferait par induction, avec un sytème de recharge intégré dans le sol de l'allée des stands. Les circuits auraient une E-pitlane et le pilote pourraient remplir sa batterie juste en passant aux stands. Il choisirait son rythme et la stratégie aurait son rôle : serait-il plus efficace de faire un passage lent, pour prendre plus d'énergie, ou deux courts ? McLaren imagine même un mode dans lequel un pilote pourrait « piquer » de l'énergie à un rival.

« A ce stade, il est difficile de dire s'il sera soit possible, en 2050, de charger à 100% la batterie d'une voiture de Grand Prix en moins de temps qu'un tour à Monaco pour une monoplace actuelle, » indique Stephen Lambert, responsable des moteurs électriques chez McLaren Applied Technologies. « Mais une charge de 10% ou 50% de la batterie en 10 à 30 secondes est envisageable. »

L'intelligence artificielle aux côtés du pilote

Dans ce concept, McLaren mise sur l'intelligence artificielle, qui prendrait la forme d'un copilote et se substituerait au muret des stands. Des capteurs sur la combinaison analyseraient les émotions et l'état d'esprit du pilote, et des informations lui seraient transmises sur la visière du casque. Les combinaisons seraient par ailleurs capables de réguler le flux sanguin du pilote, afin de lui permettre d'encaisser plus de forces G.

« A l'avenir, nous pourrions atteindre un stade où l'ingéniosité humaine serait remplacée par un algorithme, » explique Karl Surmacz, responsable de la modélisation et des décisions scientifiques chez McLaren Applied Technologies. « L'apprentissage machine comprendrait les préférences et les décisions des humains, et rassemblerait notre expertise et notre instinct. Notre processus créatif et ses résultats pourraient être codés dans un algorithme qui permettrait à l'intelligence artificielle de prendre des décisions cohérentes avec celles d'un humain. »

McLaren imagine également un mode de course où cet outil serait déconnecté, ainsi que toute liaison avec le stand, pour que le pilote soit le seul décisionnaire.

Une aérodynamique intelligente

La McLaren MCLE intègre aussi une aérodynamique active, avec des ailerons qui changent de position selon les phases d'accélération et de freinage, afin d'aller plus loin que le DRS utilisé actuellement. McLaren s'est inspirée de la nature, avec des pontons qui peuvent se déployer et se rétracter, comme les branchies d'un requin blanc. A la surface, peu d'ailettes seraient présentes, puisque les appuis seraient surtout générés par le fond plat et diffuseur, à l'arrière de la voiture.

La MCLE est fermée, avec un cockpit transparent. Les émotions du pilotes pourraient apparaître à travers une couleur sur les pneus, qui serait dotés d'un composite leur permettant de se réparer automatiquement en cas de crevaison.

McLaren s'inspire de jeux vidéos comme Wipe Out pour les circuits, qui pourraient avoir une inclinaison, comme les ovales. L'équipe estime qu'il serait ainsi possible de prendre des virages à 90° à 400km/h. Des parties de la piste pourraient être en verre, pour permettre aux spectateurs de se placer dessous.

McLaren avait déjà imaginé un premier concept, la MP4-X, devenu X2 l'an dernier. Ferrari a aussi présenté sa vision pour l'avenir. La Renault R.S.2027 avait de son côté montré la vision du constructeur français.

En attendant, la Formule 1 travaille sur le règlement 2021 et des concepts spectaculaires ont été dévoilés l'an dernier.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

vendredi 25 janvier 2019 à 13:03 leon dit : Et quelle est leur réalité pour 2019 ?