Publié le 25/01/2019 à 16:10

F1 - Renault va-t-elle profiter du règlement ?

F1- Renault peut-elle profiter du règlement 2019 ?

Les top teams devraient perdre plus de performance que les autres équipes avec le nouveau règlement. Renault n'est cependant pas sûre d'en profiter.

Le règlement technique évolue cette année. Des changements de règlementations ont tendance à faire évoluer la hiérarchie mais cet effet a été limité en 2017, quand l'aérodynamique a été profondément modifiée. Les changements pour 2019 peuvent paraître plus mineurs : les ailerons vont devenir plus larges à l'avant et à l'arrière, et l'aérodynamique sera moins complexes, avec moins d'ailettes sur l'aileron et des écopes de freins simplifiées. Renault pense pourtant qu'il y a une chance que ce règlement l'aide à réduire l'écart.

« Les voitures sont grandement simplifiées dont au début nous avons perdu pas mal de performances, je pense que c’est le cas de tout le monde, mais nous en avons retrouvé une grande partie, » a déclaré Marcin Budkowski, le directeur exécutif de Renault, à Sky Sports News. « Si on parle de resserrer les écarts, nous sentons que les top teams vont perdre plus (de performance) que nous, probablement parce que par définition, ils étaient meilleurs, tout était mieux optimisé et ils exploitez plus de performance de leur plateforme aérodynamique. »

La puissance des top teams pourrait cependant empêcher Renault de se rapprocher : « (Les top teams) sont également mieux équipés pour retrouver (ces performances) plus vite parce qu’ils ont de plus grosses structures, plus de ressources, et qu’ils ont la compréhension et l’expérience pour atteindre ce niveau d’optimisation. »

Ricciardo apporte une nouvelle motivation

Renault espère réduire l'écart de moitié avec les top teams cette année. L'arrivée de Daniel Ricciardo donne confiance à l'équipe française.

« Il y a un vrai engouement à voir quelqu’un comme Daniel décider de nous rejoindre, montrer sa confiance dans le projet, dans ce que nous essayons de faire, et avoir le désir d’être impliqué, » explique Budkowki. « Le jour de l’annonce, tout le monde était vraiment, vraiment ravi de l’associer à Nico (Hülkenberg), qui a eu une très bonne saison l’an dernier et ces dernières années, nous avons l’un des meilleurs duos de la grille. »

Renault a terminé un premier cycle de trois ans de reconstruction, et l'équipe veut maintenant et « attaquer » pour jouer le titre à terme : « Nous avons eu trois années de reconstruction, nous sommes plus ou moins (où il le faut) dans la reconstruction de l‘équipe, dans les infrastructures et sur le plan humain, avec un grand plan de recrutement, » souligne Budkowski.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

dimanche 27 janvier 2019 à 00:11 Loic dit : Pourriez-vous jeter un petit coup d’œil à l’orthographe parce que ça pique vraiment les yeux là.....