Publié le 27/01/2019 à 11:37

FE - Vergne déplore une « grosse loterie »

FE - Jean-Eric Vergne déplore une loterie en qualifications

Jean-Eric Vergne estime que le système de qualifications l'a pénalisé à Santiago en Formule E. Il n'a pas vu l'arrivée de la course.

Jean-Eric Vergne a vécu un samedi difficile à Santiago. Il a abandonné alors qu'il était hors des points. Il s'est retrouvé si mal placé à cause des qualifications. La séance débute avec une phase de groupe. Les leaders du championnat s'élancent dans le premier groupe et les derniers dans le quatrième groupe. La piste était sale à Santiago et les passages des pilotes nettoyaient la piste, ce qui signifie que les pilotes du premier groupe étaient très désavantagés. Jean-Eric Vergne, leader de son groupe, n'a finalement été que 12ème sur la grille. Il y voit une injustice.

« Si la piste est aussi sale dans le groupe 1 à Mexico, ça va être difficile de gagner, » ironise Vergne. « Je vais peut-être attendre d'être septième au championnat pour pouvoir être dans le groupe 2 et pouvoir gagner des courses. Avec ce système là, c'est une loterie beaucoup trop grosse. »

« Il y a de gros constructeurs, on met énormément d'argent, énormément de temps. Nous sommes les premiers du championnat, nous faisons le meilleur job et nous sommes les plus pénalisés pour la course. Ce n'est pas très normal. »

Vergne a abandonné

La remontée de Jean-Eric Vergne a été plus difficile qu'à Marrakech et il a en plus été percuté par Antonio Felix da Costa, ce qui l'a envoyé en tête-à-queue (vidéo). Il n'était plus que 21ème et il a encore eu du mal à gagner des places, avec une voiture endommagée. Il a fait un nouveau tête-à-queue et il a abandonné.


« L'équipe a fait un très bon travail, » estime Vergne. « Je me préparais à une attaque lorsque j'ai été heurté par l'arrière sur un freinage. »

« Ma voiture a décollé et en décollant, elle est partie en tête-à-queue. Après ça, la voiture était cassée. J'ai essayé de continuer mais c'était trop dangereux. »

Felix da Costa a percuté Vergne mais le Portugais a été poussé par André Lotterer, qui roule aussi chez DS Techeetah : « Savoir à qui revient la faute ne sert pas à grand chose, » précise le champion en titre. « Cela ne sert à rien de blâmer l'un ou l'autre. »

« Toute l'équipe travaille dur et nous étions encore une fois très performants en piste aujourd'hui. C'est dommage de ne pas avoir pu décrocher quelques points, mais nous reviendrons plus forts au Mexique. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez