WRC - Ogier : « Ce n'était pas gagné d'avance »

WRC - Sébastien Ogier a vécu un week-end intense

Sébastien Ogier s'est imposé malgré un problème d'accélérateur au Rallye de Monte-Carlo. Ce succès est important pour Citroën après une année difficile.

Sébastien Ogier a remporté le Rallye de Monte-Carlo, après une longue lutte avec Thierry Neuville. Il n'a devancé le Belge que de 2,2sec et il a dû composer avec un problème d'accélérateur. Il est ravi de s'imposer dès son retour chez Citroën, l'équipe de ses débuts.

« Ce n'était pas gagné d'avance, cette dernière étape a notamment été particulièrement stressante et difficile avec notre petit souci, qui faisait que la voiture continuait à accélérer, même en phase de freinage, » explique Ogier. « Mais bien conseillés par l'équipe, nous avons réussi à effectuer une réparation de fortune et nous nous sommes battus sans relâche, avec succès finalement. »

« Nous avons vécu un week-end hyper intense, avec une victoire conquise au terme d'une bagarre de tous les instants. Elle nous rend forcément fiers, pour notre première course avec la C3 WRC, d'autant plus que, comme je l'ai souvent dit, ce rallye est celui qui me tient le plus à cœur, puis elle nous permet aussi de célébrer avec la manière le centenaire de Citroën. Autant dire que l'on ne pouvait rêver meilleurs débuts pour nos retrouvailles ! »

Ogier craignait de devoir abandonner à cause de son problème d'accélérateur. Lui et son copilote, Julien Ingrassia, on reçu des instructions de l'équipe technique pour apporter des réparations. Au départ de la dernière spéciale, le duo n'avait que 0,4sec d'avance sur Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul. Ingrassia a été impressionné par la façon dont Ogier a abordé cette spéciale.

« Avant l'ultime spéciale, notre ingénieur m'a demandé ce qu'il pouvait faire pour nous et je lui ai simplement recommandé d'allumer des cierges, tout en préparant la remorque et des sangles sait-on jamais... » s'amuse-t-il. "Car on n'avait pas l'intention de faire dans le détail ! En l'espace d'une boucle de quatre chronos ce matin, j'ai encore pris quelques années d'un coup, tant c'était tendu. Une fois partis, on a attaqué très fort, sans faire d'erreurs, ce qui est quand même exceptionnel de la part de Seb, pour une découverte de la C3 WRC. Pour autant, une fois la ligne d'arrivée franchie, on ne savait pas trop à quoi s'en tenir, ça ne s'agitait pas trop au point stop, puis j'ai vu sur la gauche le père de Seb qui avait le sourire. C'est là que j'ai compris que c'était bon, Seb sur le moment lui n'a pas capté, il a fallu qu'il baisse la tête pour réaliser et là il y avait pas mal d'émotion dans l'habitacle. »

Une victoire importante pour Citroën

Pierre Budar, le patron de Citroën Racing, était très ému après l'arrivée. Le succès de Sébastien Ogier est très symbolique. Il s'agit de la 100ème victoire du constructeur en WRC, pour les 100 ans de la marque, dans le rallye le plus prestigieux de la saison.

« C'est effectivement une victoire sensationnelle, c'est un symbole fort et extrêmement important pour nous que d'arriver à accrocher ce centième succès en WRC dès la première course de la saison, qui plus est sur une épreuve aussi mythique que le Monte-Carlo, qui se court de surcroit majoritairement sur notre territoire, » souligne Budar. « C'est également une vraie satisfaction d'ajouter une huitième victoire à notre palmarès commun avec Sébastien et Julien, en cette année de centenaire de Citroën. En nous retrouvant cette année, nous nourrissions l'espoir d'écrire ensemble de nouvelles pages de l'histoire de la discipline et notre première course ne pouvait pas connaître meilleur dénouement. »

Citroën a déjà fait aussi bien qu'en 2018. L'équipe n'a gagné qu'un rallye l'an dernier, grâce à Sébastien Loeb et Daniel Elena. Pierre Budar a tout fait pour faire revenir Sébastien Ogier et Julien Ingrassia et il est ravi de leur travail : « Dans un rallye aussi fou que celui-ci, avec des choix de pneus encore très difficiles, des conditions de route particulièrement piégeuses, ils se sont tout simplement montrés impériaux, » estime Budar. « Impériaux de maîtrise et de sérénité. C'est très intéressant de travailler avec eux, car ils vont droit au but et savent pertinemment sur quoi nous devons nous concentrer. Ils nous permettent de progresser vite et il va d'ailleurs nous falloir continuer à travailler sans relâche car cette première manche laisse clairement présager d'une saison encore plus disputée que jamais. Au-delà de Sébastien et Julien, qui ont évidemment été exceptionnels, je te tiens à saluer la performance de tous les membres de l'équipe. Ils ne se sont jamais démobilisés, même dans nos quelques moments de doute de l'an passé, et n'ont pas compté leurs heures pour parvenir à lancer aussi idéalement notre campagne 2019. Ce succès, c'est aussi clairement le leur ! »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

poool/views/script not found