Extreme E, l'électrique dans les coins reculés

 L'Extreme E sera un championnat de SUV électriques au bout du monde

Les créateurs de la Formule E ont annoncé le lancement de l'Extreme E, un championnat de SUV électriques dans les coins les plus reculés du monde.

Les dirigeants de la Formule E créent un nouveau concept. Le lancement de l'Extreme E, un format de compétition inédit, a été officiellement annoncé ce jeudi à Londres. Comme la Formule E, les voitures seront électriques, et comme le Jaguar I-PACE eTrophy, lancé en marge de la Formule E, les véhicules seront des SUV, mais le cadre sera totalement différent. L'Extreme E ne se produira pas sur des circuits mais dans les coins les plus reculés de la planète, dans des conditions climatiques extrêmes.

Le but de la catégorie est de démontrer les performances des SUV électriques, tout en mettant les projecteurs sur les effets du changement climatique sur plusieurs régions de la planète.

La première saison de l'Extrême E débutera en janvier 2021, avec cinq manches au programme. Le championnat a prévu de se produire dans l'Arctique, la chaîne de l'Himalaya, le désert du Sahara, la forêt amazonienne et les îles de l'Océan Indien. Ces lieux permettront de montrer directement les conséquences de la fonte des glaces, de la déforestation, de la désertification, du recul des glaciers, de la pollution générée par les plastiques et de la montée du niveau de la mer.

Le championnat sera organisé en association avec la Formule E. Chaque épreuve verra 12 équipes s'affronter. Elles seront réparties en deux groupes, avec des manches où les six membres du groupe s'affronteront tous, tour à tour. Les quatre meilleures équipes s'affronteront dans une demi-finale et le vainqueur de l'épreuve sera désigné après une finale. Les spéciales feront 6 à 10km, avec des checkpoints, à l'image de ce qu'il se fait sur le Dakar.

La création de l'Extreme E a été annoncé sur le Royal Mail Ship - St. Helena, un navire actuellement amarré à Londres, au pied du Tower Bridge. Il va être rénové et servir de base opérationnelle mobile au championnat.

Gil de Ferran sera à la tête du championnat

Alejandro Agag, le fondateur de la Formule E, est à l'origine de ce projet, dont le Président sera Gil de Ferran, le directeur sportif de McLaren en F1, qui fournit aussi les batteries utilisées en Formule E. Le Franco-Brésilien est convaincu que l'Extreme E aura un impact positif.

« C'est un projet vraiment passionnant, » déclare de Ferran. « L'Extreme E offre un concept unique de championnat, d'aventure et de divertissement, qui n'a jamais été vu ou fait. Les téléspectateurs peuvent s'attendre à découvrir une façon totalement nouvelle de consommer le sport, chaque épisode racontera non seulement l'histoire d'une course, mais aussi une course au sens plus large pour faire prendre conscience du besoin de protéger les environnements isolés et difficiles qui seront explorés par l'Extreme E. »

David de Rothschild sera l'explorateur en chef de la catégorie, chargé de trouver les lieux des courses. Le directeur artistique de l'Extreme E sera le réalisateur Fisher Stevens. Il sera en charge de filmer les événements sous une forme de série documentaire. Il a réalisé un documentaire sur la saison 4 de la Formule E avec Leonardo DiCaprio, qui sera révélé cette année.

L'Extreme E a déjà deux partenaires, Continental, qui fournira les pneus, et CBMM, un producteur de nobium, un métal utilisé par l'industrie automobile.

Sur le même thème :
- Premiers essais pour l'Odyssey 21
- La course en Amazonie prend forme
- Ogier devient ambassadeur

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez