F1 - Monza est « loin d’une prolongation »

F1 - Monza est loin d'une prolongation avec la Formule 1

Le Grand Prix d'Italie n'est pas assuré de rester au calendrier en 2020. Les organisateurs estiment que Liberty demande trop d'argent.

Barcelone, Silverstone, Hockenheim, Monza et Mexico sont tous en fin de contrat cette année. Les négociations avec la Formule 1 suivent leurs cours et Monza envisage des travaux de modernisation et de modification du tracé.... mais il faudra d'abord un nouvel accord.

« Nous sommes loin d’une prolongation mais nous pensons qu’une solution peut être trouvée, dans l’intérêt de tous, » a déclaré Angelo Sticchi Damiani, le Président de l’Automobile Club d’Italie, qui organise la course, au Corriere della Sera. « Monza veut accueillir la F1, et pour la F1 c’est important d’avoir Monza. »

Les précédentes négociations, en 2016, avaient été très longues et elles avaient abouties au contrat actuel, négocié avec Bernie Ecclestone, alors gestionnaire commercial de la F1. Les organisateurs de la course doivent désormais discuter avec Liberty Media.

Monza ne veut plus payer autant

Le Corriere della Sera précise que Liberty demanderait 122,5 millions de dollars (107 millions d’euros) pour la période 2020-2024, soit cinq éditions, et une moyenne de 24,5 millions de dollars (21,4 millions d’euros) par édition. L'Automobile Club d'Italie ne souhaite pas payer autant.

« Pour l’édition 2019, nous payons 24 millions de dollars (20,97 millions d’euros), un prix très élevé, » précise Sticchi Damiani. « Nous voulons continuer, mais dans un cadre économique viable, nous ne pouvons pas mettre le budget de l’ACI en danger. »

L'ACI peut compter sur le soutien financier de la région de Lombardie. Des partenariats avec d'autres régions et villes sont envisagés. Après Venise l'an dernier, Monza pourrait passer un accord avec le Piémont et son chef-lieu, Turin.

Les discussions entre Monza et la F1 interviennent alors que l'association des promoteurs de Grands Prix, qui rassemble 16 courses, a critiqué la gestion de la F1 par Liberty cette semaine.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

samedi 02 février 2019 à 16:36 CarCircus dit : La F1 est un sport de passionnés, n'en déplaise à certains, pour le reste, cette discipline ne peut se passer de certains circuits historique comme Monza, encore moins d'une écurie comme Ferrari, même si je reste admiratif de ce qu'a fait Mercedes et Hamilton.

samedi 02 février 2019 à 08:27 papy6 dit : la f1 c'est dépassé et ringard.