Koenigsegg : bientôt une supercar plus "modeste" ?

Koenigsegg : une supercar un peu moins chère en développement

Koenigsegg prévoirait de développer une supercar (un peu) moins exclusive que ses modèles actuels.

Koenigsegg vient de s'associer à NEVS (ex-Saab), à qui il fournira son savoir-faire en échange d'un accès à des capacités industrielles d'une échelle nouvelle. Christian von Koenigsegg, fondateur et patron du constructeur qui porte son nom, aurait annoncé aux journalistes britanniques de Top Gear que l'objectif pour sa marque était de lancer une supercar plus abordable que ses modèles actuels pour gagner en volume de ventes.

"Nous avons regardé comment étendre notre offre parce que, pour le dire simplement, notre (image de) marque a surpassé nos volumes de production assez largement. Nous avons plusieurs années d'attente sur les hypercars super-exclusives que nous construisons actuellement. Mais nous pensons que si nous faisons une supercar super-exclusive artisanale à un prix légèrement inférieur, nous pourrions atteindre des volumes se chiffrant en centaines (contre environ 20/an actuellement, NDLR)", aurait annoncé le responsable. Par "prix légèrement inférieur", il faudrait comprendre environ un million d'euros tout de même.

Un moteur thermique neutre en CO2 ?

Koenigsegg et NEVS ont annoncé que leur partenariat s'axerait en grande partie sur les véhicules électrifiés. Koenigsegg pourrait préparer une supercar hybride dotée de son système de moteur sans arbres à cames FreeValve. "Notre ambition est que la voiture soit totalement neutre en CO2. Avec la technologie FreeValve, nous pouvons démarrer le moteur à froid avec de l'alcool pur, jusqu'à -30°C, donc le mélange n'a pas besoin d'un carburant fossile. L'idée est de prouver au monde que même un moteur à explosion peut être totalement neutre en CO2", aurait détaillé Christian von Koenigsegg. On peut imaginer une mécanique où un carburant à base d'alcool et un moteur électrique agiraient sur la mécanique de façon complémentaire pour éviter les rejets de CO2. Le dirigeant aurait ajouté : "Je pense qu'avoir une petite batterie et la combiner à un moteur thermique neutre en CO2 est une solution très séduisante, excitante, légère et sportive pour une voiture de sport."

Côté design, l'auto serait "très clairement" reconnaissable comme une Koenigsegg et "extrêmement sportive" selon le Suédois. "Mais en même temps d'un format légèrement différent que ce que nous faisons avec les hypercars. C'est un volume (de production) différent, un segment automobile différent, où nous voyons un espace sur le marché", aurait-il ajouté.

L'auto en question pourrait être présentée en 2020. La prochaine Koenigsegg attendue est la remplaçante de l'Agera, qui sera dévoilée en mars prochain au salon de Genève 2019.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez

Commentaire(s)1

vendredi 01 février 2019 à 21:49 garcia72 dit : "A suivre", car pour le moment c'est "fric-frime-frousse d'affronter le présent" et fuite en avant à 350 km/h !...