Code 41 : horlogerie collaborative de manufacture

Code 41 lance la X41, première montre de manufacture à financement participatif.

Après l'Anomaly l'année dernière, Code 41 dévoile le projet X41. Le but : que les internautes finance le premier mouvement de haute horlogerie communautaire.

Il faudra attendre la fin de l'année pour la prendre en mains mais la X41 verra bien le jour (les précommandes ouvrent en mars). Derrière ce patronyme d'avion de chasse se cache le premier mouvement de manufacture né d'un financement participatif. Pour faire bref, beaucoup d'enseignes horlogères ont vu le jour ces dernières années sur Internet. La plupart s'enorgueillissent soit d'une histoire séculaire, soit d'une originalité sans pareille, soit des deux. Mais il y a une constante : toutes ces ''boutique watch'' promettent de secouer l'horlogerie traditionnelle avec un rapport qualité/prix plus ajusté. Code 41 a choisi une autre voie.

Alors que ces Anomaly 01 et 02 embarquaient calibre suisse ou japonais, la petite marque souhaite, pour sa X41, hausser le ton avec un mouvement entièrement inédit, né grâce à la générosité de la...communauté. Soutenir aujourd'hui ce projet permet d'obtenir la montre à moindre coût, de bénéficier d'un modèle numéroté ''Creator Edition'', de visiter les ateliers et d'étendre la garantie de 2 à 3 ans. Le prototypage de la montre est désormais terminé et, s'il faudra attendre la fin de l'année pour juger sur pièces (la fabrication s'étalera d'avril à octobre), on profite déjà d'un rendu 3D très réaliste.

Belle présence

Avec son entre-cornes de 24 mm et son boîtier de 42 mm de diamètre, la X41 promet de bien occuper le poignet. Heureusement qu'elle est en titane, quasiment moitié moins lourd que l'acier. Le cadran est très aéré et on peut admirer, à travers le saphir biseauté, ponts, balancier, ressort de barillet et autres rouages. Le calibre X41 est composé de 297 éléments, de 33 rubis et d'une masse oscillante périphérique crantée, véritable prouesse technique,  qui affine l'épaisseur. Il bat à 28 800 alternances/heure et chaque mouvement sera ajusté sur 5 positions pour lui garantir une précision comprise entre -2 et +10 secondes/jour. Pour donner vie à ce calibre, Code 41 s'est associé à la Manufacture Régence, qui fabrique en interne l'intégralité des pièces, à l'exception du balancier. C'est d'ailleurs cette enseigne qui assurerait le service après-vente dans l'hypothèse où Code 41 viendrait à disparaître... Revenons à la montre qui, avec son bracelet cuir, n'est pas destinée à connaître les joies des grands fonds (elle est étanche jusqu'à 50 mètres).

Son prix est fixé à 4.000€. Oui, c'est une sacrée somme, surtout pour une marque si jeune. Mais cette dernière en a conscience et précise que certaines montres trois aiguilles au calibre manufacturé coûtent souvent le triple. L'argument est recevable mais nous rappellerons aussi qu'à ce niveau de prix, Code 41 trouve face à elle des pontes de l'industrie horlogère suisse, au pedigree plus établi. Alors pour décider l'acheteur, la marque joue à fond la carte de la transparence, avec la publication des coûts de fabrication des différents éléments de la montre (ainsi que leur origine géographique). On apprend alors que la X41 coûte 1644 € à produire et qu'elle est donc vendu à peu près 2,5 fois plus cher. Croyez-nous : c'est bien en-dessous des marges habituelles des manufactures de renom.

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez