F1 - D'importants changements sur le V6 Mercedes

F1 - Mercedes a fait d'importants changements sur son groupe propulseur

Mercedes a cherché à améliorer le refroidissement, la combustion et les systèmes hybrides sur son groupe propulseur cette année.

Mercedes doit en partie sa domination à son groupe propulseur, le plus performant depuis le lancement des V6 turbo hybrides en 2014. Ferrari est revenu au contact dans ce domaine l'an dernier, et le motoriste allemand a amélioré son groupe propulseur sur la Mercedes F1 W10 EQ Power+. Trois axes ont été privilégiés : le refroidissement, la combustion et les systèmes hybrides.

« Nous avons fait des changements sur l'architecture de refroidissement du groupe propulseur, nous espérons que cela va améliorer l'aérodynamique de la voiture tout en bénéficiant à l'efficacité du groupe propulseur, donc nous espérons des progrès autant sur le châssis que sur le groupe groupe propulseur, » déclare Andy Cowell, le directeur général de Mercedes-AMG High Performance Powertrains, qui développe le moteur du constructeur.

« Au coeur du moteur, il y a la transformation du carburant en une libération de chaleur dans la chambre de combustion, et le travail du vilebrequin. Nous avons travaillé sur l'efficacité de la combustion et sur le système ERS (le système hybride). »

« L'association entre l'assemblage du turbo avec le MGU-H (qui récupère la chaleur émise par le turbo), l'onduleur, les cellules et le MGU-K (qui récupère l'énergie au freinage), tout ce système est maintenant plus efficace et il aide le déploiement de l'énergie durant une course. »

Le carburant et les lubrifiants ont un rôle important

Un des principaux moyens d'améliorer les performances d'un groupe propulseur est de travailler sur son efficacité. Le travail sur le carburant et les lubrifiants et donc essentiel. Mercedes travaille avec Petronas, son sponsor-titre, qui développe des carburants et des lubrifiants pour l'équipe.

« Le carburant est au coeur de la combustion, et garantir que la combustion chimique et l'architecture thermodynamique du groupe propulseur fonctionnent dans une harmonie exceptionnelle est l'élément clé de l'efficacité thermique, » explique Powell. « PETRONAS a continué à bien travailler avec nos ingénieurs thermodynamiques, nous avons testé plusieurs échantillons sur le monocylindre et sur le V6 pour définir un nouveau carburant pour 2019. »

« C'est un groupe très soudé, les ingénieurs de PETRONAS connaissent à la perfection le fonctionnement du moteur et nos ingénieurs motoristes connaissent à la perfection le fonctionnement du carburant. »

« PETRONAS fournit aussi les lubrifiants pour notre voiture, qui ont deux rôles distincts : garantir que les composants n'entrent pas en contact, il est nécessaire d'avoir une couche d'huile entre les composants, à la fois pour des raisons de fiabilité et de réduction des frictions. Il faut réduire la friction entre les composants, ce qui réduit l'usure, mais le lubrifiant permet aussi de refroidir le moteur. C'est un élément critique du moteur, c'est l'élément vital pour sa survie. »

Les changements se sont à l'intersaison

Le système des jetons de développement, qui limité les évolutions sur les moteurs, a été abandonné, mais Mercedes évite de faire de gros changements dans une saison. Le groupe propulseur n'évolue que par touches durant l'année, et les principaux changements se font d'une année sur l'autre.

« Le groupe concept (...) est composé de trois à quatre personnes, qui partent d'une feuille blanche, en analysant tout, » explique Cowell. « Ensuite, puisque des éléments du groupe propulseurs sont gelés durant une saison, pour des raisons de fiabilité et de performance, et les font le transfert pour l'année suivante, donc il y a de gros efforts durant l'été, quand nous commençons à nous concentrer sur le groupe propulseur suivant. »

« Dans les dernières courses de la saison, il n'y a plus que quelques personnes dans l'usine qui se concentrent sur le groupe propulseur en cours, la vaste majorité est concentrée sur l'année suivante. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 13 février 2019 à 23:02 Titi dit : Encore une saison sans surprise, à moins qu'un miracle arrive comme un Cheval cabré par exemple !!

poool/views/script not found