F1 - Racing Point a accéléré son développement

F1 - Racing Point peut accélérer son développement

La Racing Point est basée sur la Force India de 2018, mais l'équipe a désormais les moyens de penser à plus long terme. Elle aura plus de nouveautés.

Racing Point change de dimension cette année. L'équipe était habituée à fonctionner avec des moyens limités lors qu'elle s'appelait Force India. Elle a désormais une meilleure assise financière qui lui permet de planifier des nouveautés pour plusieurs stades de la saison.

« La conception et la fabrication de la RP19 se sont plutôt mieux passées que les dernières années, ce qui est un résultat positif du changement d’actionnariat, » explique Andrew Green, le directeur technique de Racing Point. « Nous pensons déjà à plus long terme que la version essais de la voiture, en fait : nous pensons à ce que nous amènerons à la première course, ce que nous amènerons à la cinquième course à Barcelone et ce que nous devrions faire dans le développement de ce package, une chose qui était impossible auparavant. »

La conception de la RP19 a commencé sous l’ancien actionnariat, ce qui a poussé l’équipe à faire certains compromis : « La nouvelle voiture utilise certaines pièces et éléments de la voiture de l’an dernier et le châssis 2018 a été modifié en conséquence, donc il fallait le ré-homologuer, » précise Green. « C’est l’une des grandes décisions que nous avons dû prendre tôt, en juillet, quand l’avenir de l’équipe était encore incertain. Nous avons opté pour la solution la plus efficace pour continuer le développement l’an dernier, et des décisions ont été prises pour utiliser la voiture de 2018 autant que possible. Ce qu’il fallait éviter, c’était d’arrêter le développement pendant deux mois, en attendant de savoir de quoi l’avenir serait fait, parce que cela aurait été un coup dur pour notre niveau en 2019. Avec le recul, je pense que c’était un bon choix. »

Racing Point a un développement plus intensif

Les effets du rachat par Lawrence Stroll et ses associés ne se sont concrétisés qu'en septembre, un moment où les équipes ont déjà largement entamé le développement de la voiture pour la saison suivante. Racing Point a donc développé la voiture de 2019 avec des moyens limités. Jusque là, l'équipe avait l'habitude de poursuivre son développement sans forcément avoir les moyens de fabriquer les pièces.

« Le changement d’actionnariat a vraiment influencé les décisions prises l’an dernier, » précise Green. « Il est arrivé un peu trop tard pour influencer la philosophie de base de la voiture 2019, donc nous avons dû travailler de la même façon qu’auparavant, quand les moyens de l‘équipe étaient très faibles. En fait, nous n’avons pas pu bénéficier d’une importante arrivée de fonds avant septembre, donc nous avons pris des décisions sur le châssis et la boîte de vitesses pour continuer le développement. »

« Quand tout est arrivé, nous avons amélioré les performances de la voiture 2018 en développant les pièces que nous avions. Souvent, les nouveautés ne dépassaient jamais le stade du modèle en soufflerie mais nous devions maintenir un programme de développement pour progresser en permanence, sinon nous aurions perdu le contact. C’était la seule façon de travailler au vu notre situation. »

La situation change totalement cette année : « C’est un énorme changement, qui est positif, avec un vrai changement de philosophie dans le développement, » détaille Green. « Cette année, nous apporterons des nouveautés sur la voiture dès qu’elles seront prêtes. Nous n’attendons pas de lancer de plus gros package, mais nous nous concentrerons pour apporter de petits gains à toutes les courses. La meilleure situation financière de l’équipe favorise vraiment cette stratégie, mais cette situation est aussi en grande partie due au changement de règlements. Un nouvel ensemble de règlements aérodynamique signifie que la marge de développement redevient importante. Les gains ne seront pas marginaux cette année, nous sommes dans une situation dans laquelle nous trouvons des performances significatives régulièrement. Le modèle se développe si vite que nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas apporter des nouveautés sur la voiture dès que possible. »

Racing Point sait déjà quand les premières évolutions arriveront : « Nous prévoyons de faire des changements sur la voiture à la première course et probablement dans les deux ou trois courses après celle là, » indique green. « Ce seront des changements significatifs, à Barcelone, la course cinq. Nous espérons qu’en arrivant en Europe, nous aurons une bonne plateforme de travail et de développement. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

poool/views/script not found