Publié le 17/02/2019 à 10:24

FE - Vergne : « C'était du stock car »

FE - Jean-Eric Vergne lassé après avoir été percuté plusieurs fois à Mexico

Jean-Eric Vergne est lassé par les incidents à répétition après avoir été percuté par Nelson Piquet et Mitch Evans à Mexico en Formule E.

Jean-Eric Vergne a encore vécu une course à difficile à Mexico. Il a été pris dans deux accrochages importants. Le plus impressionnant a été celui avec Nelson Piquet, qui l'a percuté et qui est passé au dessus de sa monoplace (vidéo).

« J'ai vu une voiture voler au dessus de moi, » indique Vergne. « Cela m'a détruit l'arrière de la voiture, le côté aussi. Je ne sais pas vraiment ce qu'il s'est passé dans sa tête. »

Piquet minimise l'incident et il évoque un incident de course : « Je me battais pour gagner une place et nous nous sommes touchés, mais ça arrive, c'est la course, » précise le pilote Jaguar. « C'est évidemment très frustrant. J'attaquais Vergne pour le doubler. Il a freiné tôt, alors que j'accélérais, et je suis passé au dessus de sa roue arrière. »

Après cet incident, Jean-Eric Vergne occupait la 10ème place. DS Techeetah a réussi à réparer les dégâts sur sa voiture durant le drapeau rouge.

Nouvel accrochage avec Evans

Une fois la course repartie, Jean-Eric Vergne a été percuté par Mich Evans (vidéo), l'autre pilote Jaguar. Vergne n'était plus que 17ème et il a finalement pris la 13ème place.

« C'était une course de stock car, » estime-t-il. « Je me suis fait rentrer trois fois dedans. On m'a fait partir en tête-à-queue... Je n'ai pas trop d'opinion là dessus. »


Aucun incident n'a été  pénalisé et Vergne juge cela anormal : « Trois pilotes ont doublé durant un Full Course Yellow, dont un qui a coupé une chicane, et un autre m'a envoyé en tête-à-queue dans le stadium, » résume le Français. « Et personne n'a été pénalisé ! Je vais avoir des sujets de discussions avec la FIA pour comprendre ce qu'il s'est passé. »

Un gros retard au championnat

Jean-Eric Vergne a eu des problèmes à chaque course depuis le début de la saison. Il est désormais à 25 points de Jérôme d'Ambrosio, le leader, mais il veut retenir le bon travail de DS Techeetah à Mexico.

« L'équipe a réalisé un travail extraordinaire pour réparer la monoplace durant le drapeau rouge, » rappelle-t-il. « Merci à eux. »

« Le résultat est vraiment frustrant. Nous n'avons pas eu de chance, mais nous allons nous serrer les coudes pour laisser les points négatifs derrière nous et aller de l'avant. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

dimanche 17 février 2019 à 16:16 leon dit : c'était électrique et ça fait des étincelles . Normal