F1 - Magnussen « sent la différence » pour doubler

F1 - Magnussen « sent la différence » dans les dépassements

Kevin Magnussen a senti la différence apportée par le nouveau règlement en doublant un rival à Barcelone. Il estime que les changements sont efficaces.

Le règlement aérodynamique évolue cette année, pour faciliter les dépassements. Les ailerons sont plus imposants à l'avant et à l'arrière, le DRS a un effet accentué et les écopes de freins sont simplifiées, pour diriger les flux d'air vers le sommet et réduire l'effet de déventage lorsqu'un pilote suit un rival.

De nombreuses voix ont exprimé leurs doutes sur les effets de ce règlement, à l'image de Christian Horner, Toto Wolff et Max Verstappen. Kevin Magnussen se montre plus optimiste après avoir pu suivre et doubler un rival plus facilement qu'auparavant mardi à Barcelone.

« Je ne sais pas si je suis surpris mais c'est bien à voir, » a déclaré le Danois à ESPN. « J'ai suivi une voiture (mardi) et c'était vraiment, vraiment mieux que l'an dernier. »

« J'ai entendu beaucoup de gens, même (...) quand la voiture n'était que dans la soufflerie, (...) dire que cela ne changerait rien. En suivant une voiture (....) j'ai senti la différence, en fait j'ai pu la suivre. Donc c'était intéressant... »

« J'étais beaucoup plus rapide que celui que je suivais dans le tour où je suis revenu sur lui, et je l'ai doublé. Je devais être environ deux secondes plus rapide. C'est un cas où j'aurais aussi pu le doubler l'an dernier, mais cela paraissait très, très différent... bien mieux. »

Magnussen veut faire des comparaisons

Le circuit de Barcelone est historiquement difficile pour les dépassements mais sa longue ligne droite est favorable au DRS. Kevin Magnussen veut voir l'effet du nouveau règlement sur d'autres pistes avant de porter un jugement définitif sur son efficacité.

« Derrière une voiture, l'ensemble de la voiture paraissait plus constant et plus stable, » précise Magnussen. « Je suis impatient de voir si ce sera la même chose sur d'autres pistes, il y a toujours différents facteurs que l'on peut ignorer, donc sur une autre piste ce pourrait être différent. »

Magnussen s'est même amusé qu'avec l'effet du DRS accentué, les dépassements pourraient devenir « trop faciles », ce qui ferait qu'il n'y aurait « plus de course. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez