Publié le 02/03/2019 à 16:58

F1 - Ferrari n'est « pas encore prête »

F1 - Ferrari doit encore travailler sur sa fiabilité

Mattia Binotto, le patron de Ferrari, est satisfait du niveau de la monoplace mais il estime qu'elle n'est pas encore prête pour Melbourne.

Ferrari est l'équipe qui a fait la plus forte impression durant les deux semaines d'essais, tant en rythme de qualifications qu'en rythme de course. Mattia Binotto est satisfait du travail accompli.

« Ces derniers jours ont été très intensifs et intéressants, » souligne le nouveau Team Principal et directeur technique de Ferrari. « Nous nous concentrons toujours sur notre voiture, pour comprendre ses limites dans les performances et dans la fiabilité. »

Des inquiétude pour la fiabilité

Cette fiabilité a parfois posé problème cette semaine, avec peu de roulage pour Charles Leclerc mardi matin, en raison de vérifications sur le système de refroidissement, un accident pour Sebastian Vettel à cause d'un problème d'écrou mercredi (vidéo), un problème d'échappement pour Leclerc jeudi et un souci électrique pour Vettel vendredi.

« Dans l'ensemble, je suis satisfait du travail accompli, » indique Binotto. « Je suis satisfait du comportement de la voiture et elle était bien équilibrée sur cette piste. Mais nous ne pouvons pas être totalement satisfaits pour le moment, parce que nous aimerions être plus rapides et plus fiables. Donc il y a encore beaucoup à faire. Notre programme ne s'est pas toujours passé aussi facilement que ce que nous aurions aimé, à cause de soucis de fiabilité et de l'accident de Sebastian, quand un écrou de roue s'est brisé. Il y a encore beaucoup de soucis à régler et nous devons attaquer sur le plan des performances. Mais le fait que notre voiture tourne bien est un bon point de départ, mais nous ne sommes pas encore prêts pour Melbourne et je dirais que c'est un travail qui suit son cours. »

Deux pilotes très proches

Ferrari pourra compter sur un duo de pilotes très compétitif cette année. Sebastian Vettel et Charles Leclerc n'ont été séparés que par 0''010 au terme des deux semaines d'essais.

« Les deux pilotes ont réalisé des temps très similaires, » souligne Binotto. « Nous savions déjà que Charles est un pilote très rapide, nous avons pu le voir durant les années passées au sein de la Ferrari Driver Academy et la saison dernière en Formule 1. »

« Concernant Sebastian, ses performances montrent qu'il est le multiple champion du monde et que nous connaissons déjà. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

dimanche 03 mars 2019 à 18:16 jpo dit : J'espère qu'il y aura une belle bataille cette année!

dimanche 03 mars 2019 à 14:43 Alex dit : Moi en suis pas si sûr... Ils vont l'avoir dur cette année!!!

dimanche 03 mars 2019 à 14:06 Juju dit : @papy6, c'est le sport qui amène les innovations en automobile et même dans bien d'autres domaines. L'hybridation et surtout les matériaux alliant rigidité et légèreté, point crucial sur la consommation d'énergie, sont des applications issus du sport auto, notamment. Donc non seulement ce sport a toujours lieu d'être, mais l'autophobie primaire dont vous faite part est vraiment à contre-emploi des aspirations que vous prétendez prôner.

dimanche 03 mars 2019 à 12:19 CarCircus dit : @papy, il faut de tout pour faire un monde, et nous, on est des passionnés de ce sport, pour le reste, il y a d'autres gens qui s'en occupent et on les remercie pour ça.

dimanche 03 mars 2019 à 08:16 papy6 dit : ce sport n'a plus lieu d'être . qu'ils dépensent leur énergie et les sommes colossales pour la recherche et la préservation de la planète !!!

samedi 02 mars 2019 à 18:56 samousse99 dit : Mercedes va encore dominé