F1 - Couvertures chauffantes : Pirelli s'explique

F1 - Pirelli justifie la décision sur les couvertures chauffantes

La température des couvertures chauffantes sera plus basse pour les pneus arrière cette année. Pirelli pense que ce changement va améliorer les performances.

Durant la première semaine d'essais à Barcelone, Kimi Räikkönen, Romain Grosjean et Alexander Albon ont tous les trois fait des tête-à-queue en début de journée, quand les températures étaient fraiches. Grosjean a pointé du doigt l'un des changements cette année : la température des couvertures chauffantes.

Pour les pneus arrières, la température maximale des couvertures chauffantes est désormais de 80°C, contre 100°C auparavant. Avec la faible température de la piste durant les essais, cela pouvait compliquée la monté en température des pneus arrières, mais Pirelli pense que ce changement permettra finalement de mieux exploiter les pneus pendant la saison.

« Cela nous permet d’avoir des pressions de départ plus faibles, » a expliqué Mario Isola, le responsable de la compétition automobile de Pirelli, à F1 TV. « Cela a un effet important. Si (les équipes) peuvent stabiliser (les pneus) à une température qui n’est pas loin des 80°C, ils ont une plus grande surface de contact, ils réduisent la surchauffe, et c’est un avantage dans les performances. »

« Ils le découvriront dans de meilleures conditions météo. »

Pas de changement sur les pneus avant

Faire chauffer les pneus arrière pose rarement un problème et ils pouvaient même surchauffer l'an dernier. La situation est différente pour les pneus avant et il n'y a aucun changement à ce niveau. 

« Par le passé, nous n’avons eu aucune plainte pour faire chauffer les pneus arrière, » rappelle Isola. « Parfois, les pneus avant sont difficiles à faire monter en température, quand on a de longues lignes droites et qu’il faut froid, comme en Chine. On a eu graining lié aux faibles températures. »

« C’est pour cela que nous avons décidé de garder les 100°C à l’avant. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez