FE - Ecclestone ne croyait pas à la Formule E

FE - Bernie Ecclestone ne croyait pas à la Formule E

Bernie Ecclestone ne pensait pas que la Formule E arriverait à prendre forme. Le championnat fête sa 50ème course et il est en plein essor.

La 50ème course de l'histoire de la Formule E aura lieu ce week-end à Hong Kong. Le championnat passe un cap important, alors qu'il attire de plus en plus les constructeurs et les grandes villes.

En 2012, lorsque le championnat a été annoncé, la catégorie suscitait pourtant de nombreux doutes, notamment auprès de Bernie Ecclestone, alors à la tête de la Formule 1.

« La 50ème course est un moment très important pour nous, » a déclaré Alejandro Agag, le patron du championnat, à CNN. « Je me souviens que Bernie Ecclestone me disait "Tu n’arriveras jamais à organiser ta première course". »

« Vous savez, Bernie est probablement la personne pour qui j’ai la plus grande admiration, pour tout, comme ami, comme homme d’affaires, comme créateur de la Formule 1. »

Ecclestone a été beau joueur quand la Formule E est née : « Une semaine avant ma première course, » se souvient Agag. « Il m’a dit "Je suis content que tu aies eu raison et d’avoir eu tort". »

Des audiences en forte hausse

L'audience de la Formule E est en forte hausse. Selon Forbes, les courses ont séduit en moyenne 27,1 millions de téléspectateurs, contre 18,6 millions l'année précédente. La F1 reste devant, avec six courses qui ont dépassé les 90 millions de téléspectateurs l'an dernier, mais la Formule E progresse.

« A chaque fois, nous voyons plus de monde sur les courses, les audiences augmentent à la télévision, sur les réseaux sociaux et sur le numérique, et en plus nous commençons à passer des caps avec de très grosses chaînes gratuites, » souligne Agag.

Côté constructeurs, Audi, DS, Nissan, BMW, Jaguar, Venturi, NIO et Mahindra sont déjà présents, et ils seront rejoint par Mercedes et Porsche la saison prochaine.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 06 mars 2019 à 22:45 Alain dit : Et si les courses se déroulaient sur les circuits classiques...?