F1 - Règlement technique : Ce qui change en 2019

F1 - Les nouveautés du règlement technique 2019

A quelques jours du début de la saison 2018, Sport Auto fait le point sur les nouveautés du règlement technique : aérodynamique, poids, sécurité...

La saison 2019 débute ce week-end à Melbourne. Cette année est celle du changement, avec au moins un nouveau pilote dans huit des 10 équipes. Deux écuries changent même de nom cette année.

Le règlement technique évolue aussi, pour favoriser le spectacle et garantir une plus grande équité.

- Règlement sportif : Ce qui change en 2019
- Sport Auto sort son Guide F1 2019

De gros changements aérodynamiques

Les principaux changements sont dans l'aérodynamique. L'aileron avant est simplifié avec cinq volets, dont l'inclinaison est limitée à 15°, et plus aucune ailette supplémentaire. Pour compenser une partie de la perte d'appuis, l'aileron devient plus large et il avancé. Les écopes de freins sont aussi simplifiées. Les déflecteurs sont plus bas et plus longs. L'aileron arrière est élargi et agrandi en hauteur. L'ouverture du DRS est également augmentée. Par ailleurs, les ailettes sur les rétroviseurs seront mieux encadrées.

Ces changements ont pour but de favoriser les dépassements. Les voitures devraient diriger les flux aérodynamiques plus vers le haut que sur le côté, notamment grâce aux changements sur l'aileron avant, ce qui réduira les perturbations, et elles devraient être moins sensibles aux perturbations restantes. L'effet de déventage, la perte aérodynamique subie par une voiture derrière une autre, devrait donc être amoindri.

Pour aller plus loin : Comprendre 2019 : Les changements aéro

Le poids augmente et devient plus équitable

Le poids minimum des monoplaces augmente cette année, pour passer de 733kg à 740kg, avec le pilote. Le principal changement est que le poids minimum du pilote est désormais fixé à 80kg, baquet compris. Les pilotes en dessous de ce poids auront des lests ajoutés à leur baquet.

Cela signifie que les pilotes les plus lourds n'auront plus un désavantage. Jusque là, un pilote plus léger permettait à une équipe de placer des lests à des endroits stratégiques pour la répartition des masses.

Pour aller plus loin : Les pilotes pourront être plus lourds en 2019

Un réservoir plus grand

La capacité du réservoir augmente encore. Les pilotes auront droit à 110kg par course, 5kg de plus que la quantité autorisée depuis 2017. Elle était auparavant de 100kg.

Cela pourrait limiter les courses à l'économie mais il n'est pas certain que les équipes en profiteront : préserver du carburant pourrait faire perdre moins de temps que de prendre le départ avec une voiture plus lourde.

L'équipement du pilote évolue pour sa sécurité

Comme chaque année, la sécurité est renforcée. Après le lancement du halo en 2018, les changements sont plus légers cette année. Les normes de sécurité des casques ont été revus, pour qu'ils résistent mieux aux impacts, avec de nouvelles zones de protection latérales. La visière a été abaissée de 10mm à son sommet, afin d'éviter des débris.

Les pilotes auront désormais tous des gants biométriques, capables de prendre des mesures cardiaque et du taux d'oxygène dans le sang, pendant et après un accident, pour mieux analyser la façon dont le corps d'un pilote réagit à un choc.

Pour aller plus loin : La sécurité des casques renforcée en 2019

Et aussi...

La FIA a aussi pris plusieurs autres mesures, d'une importance moindre. Les F1 ont désormais trois feux à l'arrière. Le traditionnel feu est complété par des lumières sur les dérives latérales de l'aileron arrière. Ces feux, qui doivent être allumés quand un pilote roule en pneus intermédiaire ou en pneus pluie, amélioreront la visibilité dans des conditions pluvieuses.

Pour aller plus loin : Quand Mercedes a testé ces feux pour la première fois

Il n'y aura plus de vérifications techniques de la FIA le jeudi. Les équipes devront elles-mêmes s'assurer de la conformité de leur voiture et la fédération continuera à faire des contrôles aléatoires pour s'assurer de la légalité des monoplaces.

La position des rétroviseurs a été légèrement revue, pour qu'elle corresponde aux dimensions du nouvel aileron arrière et que la visibilité ne soit pas amoindrie.

La température des couvertures chauffantes à l'arrière passe de 100°C à 80°C à l'arrière, et elle reste de 100°C à l'avant. Cela devrait éviter des surchauffes et améliorer les performances des pneus.

- Pour aller plus loin : Couvertures chauffantes : Pirelli s'explique

La FIA a enfin pris des mesures pour mieux contrôler que les équipes ne profitent pas de la combustion d'huile, l'utilisation de l'huile moteur comme carburant. Désormais, les réservoirs d'huile auxiliaires devront être vides en qualifications.

- Pour aller plus loin : Les polémiques sur la combustion d'huile en 2017

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

lundi 11 mars 2019 à 22:22 AlDufour dit : Il y a des ailerons avants qui vont voler au premier virage ça va être un massacre. Quand aux bumpers du Hungaroring ils vont aussi en arracher quelques uns en plus.

poool/views/script not found