F1 - Renault a un objectif « ambitieux » en 2019

F1 - Renault affiche son optimiste pour la saison 2019

Renault veut se rapprocher des meilleures équipes cette année. L'équipe est satisfaite de son châssis et de son moteur après les essais de Barcelone.

Renault va entamer sa quatrième saison depuis son retour ce week-end, à Melbourne. Le constructeur a progressé chaque année depuis son retour, en gagnant au moins deux places au championnat tous les ans. Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing, n'a pas fixé un objectif de position mais de performance cette année : réduire l'écart de moitié avec les top teams. Il estime que Renault a tous les éléments pour réussir.

« Nous disposons d’un nouveau châssis qui a montré du potentiel à Barcelone, » souligne Abiteboul. « Le groupe propulseur a progressé et notre duo de pilotes composé de Daniel (Ricciardo) et Nico (Hülkenberg) est peut-être l’un des plus fort de la grille. Nous sommes impatients de les voir mettre en valeur leur expérience et leur talent en piste. »

« Il y a beaucoup d’attentes pour cette première course, d’autant qu’il s’agira de la première de Daniel dans notre écurie et qu’il évoluera à domicile. »

Le Français espère voir Renault se rapprocher des top teams : « L’objectif de nous rapprocher des meilleurs est ambitieux mais nous sommes déterminés et chaque détail sera pris en compte, » précise Abiteboul. « Nous croyons en nos capacités et notre objectif est de donner le ton d’une bonne saison en commençant de la meilleure des manières en Australie dès ce week-end. »

L'équipe a cependant conscience que la concurrence sera plus forte que jamais : « La compétition s’annonce très serrée, » estime Nick Chester, le directeur technique châssis de Renault. « D’année en année, l’environnement compétitif évolue, et ne peut plus compter sur les faiblesses de nos adversaires directs. Nous savions que le nouveau règlement risquait de resserrer les écarts et il semble que cela soit le cas. »

« De notre côté, nous avons connu deux bonnes semaines d’essais d’avant-saison en couvrant de très nombreux kilomètres et un programme approfondi sur différents éléments comme cela était prévu. Nous sommes donc bien préparés avant de nous rendre à Melbourne. »

Une monoplace saine, un moteur en progrès

La monoplace a donné satisfaction aux pilotes durant les essais de Barcelone. Renault a apporté des évolutions pour les deux derniers jours et la voiture va encore être modifiée ce week-end.

« Notre monoplace dispose d’un bon équilibre et nous avons accumulé une grande quantité de données pour en comprendre les principales caractéristiques afin de trouver les meilleurs réglages correspondant aux souhaits de nos pilotes et d’identifier les axes de progrès qui leur permettront d’aller plus vite, » explique Chester. « Nous avons déjà pu tester des nouveaux éléments de performance dans les deux derniers jours des essais de Barcelone qui ont donné satisfaction, et nous en aurons d’autres à Melbourne. De manière plus générale notre package de référence est sain, et le programme de développement du début de saison sera très intense. »

Côté moteur, Renault espère avoir comblé son déficit sur Mercedes et Ferrari. Cyril Abiteboul espère aussi des progrès sur la fiabilité, un élément nécessaire dans un plateau très compétitif.

« La performance du groupe propulseur est là, en nette progression, conforme à nos objectifs et c’est une réelle satisfaction, » souligne Abiteboul. « Vu le niveau de fiabilité constaté à Barcelone, la sensibilité fiabilité sera un peu différente. Si la fiabilité ne fera pas gagner de points facilement comme cela a pu être le cas dans le passé, la perte de points suite à des abandons sera d’autant plus pénalisante. Nous allons donc être particulièrement vigilants sur ce point dès le début de saison. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez