F1 - Qui sont les quatre débutants ?

F1 - Retour sur les carrières des débutants Russell, Norris, Albon et Giovinazzi

Qui sont George Russell, Lando Norris, Alexander Albon et Antonio Giovinazzi ? Retour sur le parcours des quatre débutants.

Quatre pilotes vont disputer leur première saison complète en Formule 1 cette année. George Russell, Lando Norris et Alexander Albon, les trois premiers de la Formule 2 l'an dernier, ainsi qu'Antonio Giovinazzi, qui a déjà disputé deux courses il y a deux ans.

Tous ces pilotes ont fait partie de programmes d'équipes de F1, respectivement Mercedes, McLaren, Red Bull et Ferrari, mais leur ascension vers le sommet du sport automobile n'a pas été aussi simple pour chacun d'entre eux.

George Russell, sur les traces de Charles Leclerc

George Russell rejoint la F1 chez Williams, après avoir enchaîné des titres en GP3 puis en F2 en seulement deux ans, ce que seul Charles Leclerc avait réussi avant lui. Comme le Monégasque, il est devenu champion du GP3 dès sa première saison. Russell a été champion d'Europe de karting KF3 en 2012. Il a fait ses débuts en monoplace en 2014, en F4 britannique, et il a été titré dès sa première saison. Il a ensuite passé deux ans dans le championnat d'Europe de F3, avec la sixième place en 2015 et la troisième l'année suivante.

Russell a gagné en confiance tout au long de la saison 2018 en F2. Il n'était que septième du championnat après le premier meeting, à Barcelone. Il a pris la tête au Red Bull Ring et il ne l'a plus lâchée, avec un total de sept victoires.

Russell a intégré le programme de jeunes pilotes de Mercedes début 2017. Il a fait des essais pour le constructeur allemand et pour Force India avant de signer chez Williams. Malgré les liens entre l'équipe anglaise et Mercedes, sa place n'aurait pas été financée par le constructeur.

Lando Norris, l'ascension éclair

Lando Norris, vice-champion de la F2, fait ses débuts chez McLaren. Son ascension a été très rapide, avec des titres tous les ans, sauf en 2018. Il a été titré dans le championnat d'Europe de Karting KFC en 2013, dans le championnat du monde de karting KF en 2014, en Formule MSA, un championnat britannique de F4, en 2015, en Formule Renault NEC et Euro ainsi qu'en Toyota Racing Series en 2016 et dans le championnat d'Europe de F3 en 2017. Sa deuxième place en F2 l'an dernier est ainsi apparue comme une déception.

Norris a débuté la saison 2018 par une victoire... mais elle est restée la seule de sa saison. Il a mené le championnat jusqu'au Red Bull Ring. Il est resté en lice pour le titre jusqu'à un week-end difficile à Sotchi, sans le moindre point.

Lando Norris est le fils d'Adam Norris, un homme d'affaires dont la fortune est estimée à 240 millions d'euros. Il a signé chez McLaren début 2017 et il était pilote de développement cette année, puis pilote d'essais en 2018.

Alexander Albon, le revenant

Alexander Albon, troisième de la F2 en 2018, rejoint Toro Rosso. Il a été membre du programme de jeunes pilotes de Red Bull avant d'en être évincé puis rappelé, exactement comme Brendon Hartley. Son parcours a été plus chaotique que ceux de Russell et Norris mais il a convaincu en F2 l'an dernier.

Albon a pris la deuxième place du championnat du monde de karting KF1 en 2011. Il a rejoint le Red Bull Junior Team en 2012 mais il a vécu une année difficile en Formule Renault. Il a pris la 16ème place du championnat ALPS et il n'a marqué aucun point dans la catégorie Euro. Il a perdu sa place dans le programme et il a rejoint le Lotus F1 Junior Team l'année suivante. Albon a terminé au 16ème rang en Euro et au 22ème en NEC. En 2014, pour sa troisième saison en Formule Renault, il a pris la troisième place du championnat Euro et la 17ème du NEC. Albon s'est classé à la troisième place du championnat d'Europe de F3 en 2015 et il a été vice-champion du GP3 en 2016, derrière Charles Leclerc. Il a rejoint la F2 en 2017 et il a pris la 10ème place du championnat pour sa première saison.

Alexander Albon a une nationalité anglo-thaïlandaise. Il est né à Londres et il a toujours vécu en Angleterre mais pour la compétition, il a choisi la nationalité thaïlandaise. Red Bull est détenue à moitié par des fonds thaïlandais. Albon sera le deuxième thaïlandais de l'histoire de la F1, après le Prince Bira au début des années 1950.

Antonio Giovinazzi, le protégé de Ferrari

Antonio Giovinazzi ne fait pas ses débuts à proprement parler cette année, puisqu'il a disputé deux courses pour Sauber en 2017, en remplacement de Pascal Wehrlein, blessé. L'Italien va cependant disputer sa première saison complète. 

Après avoir pris la 12ème place du championnat du monde de karting CIK-FIA en 2012 et la sixième place dans la catégorie moins de 18 ans l'année suivante, Giovinazzi a fait ses débuts en monoplace en 2014, en Formula Pilota en Chine, une catégorie qu'il a remportée, et en Formule Abarth, où il n'a fait que quelques apparitions. Il a ensuite passé trois saisons dans le championnat d'Europe de F3. Il a pris la 17ème place en 2013, la sixième en 2014 et la deuxième en 2015. Giovinazzi a aussi fait quelques apparitions en DTM et endurance. En 2016, il a réussi une très belle première saison en GP2. Il a pris la deuxième place, juste derrière Pierre Gasly, qui avait une saison d'expérience en plus.

Giovinazzi est devenu le troisième pilote de Ferrari en 2017 et il a été appelé par Sauber pour remplacer Wehrlein sur les deux premières courses de la saison. Ces courses ont été difficiles, avec deux accidents à Shanghaï, en qualifications puis en course. Il a ensuite roulé pour Haas le vendredi. Il était le pilote d'essais de Sauber l'an dernier. Depuis son dernier départ en F1, sa seule course a été les 24 Heures du Mans 2018, avec la cinquième place en GT, dans une Ferrari d'AF Corse.

Il sera le premier Italien titulaire depuis la saison 2011, quand Jarno Trulli et Vitantonio Liuzzi étaient chez Team Lotus et HRT.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez