F1 - Vettel confirme l'absence de consignes

F1 - Sebastian Vettel confirme que Ferrari ne donnera pas de consignes

Sebastian Vettel a confirmé que lui et Charles Leclerc auront le droit de s'affronter en piste cette année. Mercedes aura la même politique.

Sebastian Vettel et Charles Leclerc pourront-ils s'affronter ? Durant la présentation de la Ferrari, Mattia Binotto, le nouveau patron de la Scuderia, a déclaré que Vettel aurait la priorité en début de saison, avant d'assurer que Leclerc, qui rejoint Ferrari cette année, aura le droit de se mesurer au quadruple champion du monde.

Vettel a confirmé que les deux pilotes ont la liberté de se battre. Il estime cependant qu'il est trop tôt pour évoquer des consignes, dans un sens ou dans l'autre, et que la priorité est de faire gagner Ferrari.

« Mattia l'a dit très clairement, nous sommes libres de nous affronter, » a déclaré l'Allemand en conférence de presse à Melbourne. « Je pense que Charles fait de son mieux pour favoriser ses chances et pour favoriser l'équipe. C'est la même chose de mon côté. Je vais faire de mon mieux pour favoriser mes chances et celles de l'équipe. »

« Au final, nous roulons pour Ferrari. Cela signifie que nous allons essayer d'amener Ferrari (au sommet), ce que nous faisons depuis plusieurs années. C'est le principal. Pour le reste, la saison sera longue et c'est un peu inutile de commencer à évoquer certaines situations à ce stade. »

La même politique chez Mercedes

Mercedes a donné des consignes l'an dernier, à Sotchi. Valtteri Bottas a dû laisser la victoire à Lewis Hamilton, un épisode mal vécu par les deux pilotes. Hamilton a demandé à ne plus bénéficier de consignes cette année. Il ne débutera pas l'année avec un statut de leader.

« Nous sommes libres de nous battre, comme chaque année, » a précisé le quintuple champion du monde, également dans la conférence de presse. « Cela nous a été dit au début, à l'usine, et répété aujourd'hui. »

« J'aime quand c'est comme ça, cela veut dire que nous avons des chances égales. Cela a toujours été le cas, tous les ans. Ce n'est que quand un pilote ne peut plus gagner le championnat que les choses changent, si nous avons la chance d'être dans cette situation. Mais généralement, sommes toujours libres de nous battre. Je trouve ça bien. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

jeudi 14 mars 2019 à 09:41 samousse99 dit : faut faire attention ça peut faire perdre un titre de pas favoriser de pilote exemple avec Prost et Nigel Mansell en 1990 Ferrari aurait dû favoriser Prost