Publié le 27/03/2019 à 09:48

F1 - Alonso individualiste ? L'Espagnol dément

F1 - Fernando Alonso individualiste ? L'Espagnol dément

Luca di Montezemolo pense que Fernando Alonso était trop individualiste chez Ferrari. L'Espagnol s'oppose à ce constat.

Le passage de Fernando Alonso chez Ferrari a laissé un goût d'inachevé. Il est passé très proche du titre en 2010, en finissant à quatre points de Sebastian Vettel, et en 2012, avec trois points de retard sur celui qui était alors un pilote Red Bull.

Luca di Montezemolo, Président de Ferrari de 1991 à 2014, a déclaré dans le podcast officiel de la F1 qu'il pense qu'Alonso a été plus individualiste que Niki Lauda et Michael Schumacher, deux pilotes de légende titrées avec la Scuderia.

« Il était Alonso, pas Alonso-Ferrari, » a déclaré l'Italien. « Quand il gagne, il est content. Quand il ne gagne pas, c'est le problème de l'équipe, il n'est pas content. »

« En d'autres termes, il est moins proches de l'équipe que Michael et Niki, en particulier dans les moments difficiles. C'est facile d'être proche de l'équipe dans les bons moments. »

Luca di Montezemolo estime cependant que Fernando Alonso n'est pas responsable de ces échecs au championnat : « En termes de performances, il était très bon. Pour moi, Alonso est le meilleur avec (Lewis) Hamilton et Vettel. En course, il est très proche de Michael. En course, je pense que Fernando est un pilote fantastique. Il l'était et il l'est toujours. Sincèrement, ce ne sont pas ces erreurs qui lui ont fait perdre le titre (en 2010 et 2012). »

« Dans des conditions normales, sans les erreurs de l'équipe en 2010, avec la tactique à Abou Dhabi, et si Vettel n'avait pas été très, très chanceux (...), s'il avait gagné un championnat, notre discussion serait différente. Nous dirions qu'Alonso aurait gagné le championnat, sans avoir la meilleure voiture pendant plusieurs années. Alonso est très bon. »

Alonso dément ces propos

Mardi, le site officiel de la F1 a publié ces propos de Luca di Montezemolo en avant-première, le podcast étant publié ce mercredi. Fernando Alonso a répondu à la page officielle de la F1 sur Twitter pour exprimer son mécontentement.

« Il devait bien y avoir une raison pour que je ne suive pas ce compte, » a écrit le double champion du monde. « Aujourd'hui vous me l'avez rappelée ! Le Président n'a jamais dit ça. Surtout après avoir marqué 80% des points pour notre équipe. Nous avons tout donné, ensemble, avec notre coeur, et nous nous sommes battus jusqu'à la dernière course pour le championnat. »

Les propos rapportés par le compte officiel de la F1 sont bien conformes à ceux tenus par Luca di Montezemolo dans le podcast.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

jeudi 28 mars 2019 à 06:26 SAXO kitcar-96 dit : Fernando c'est un gars entier qui n'hésite pas à transmettre le tout et son contraire malheureusement il a été beaucoup trop influencé par Flavio Briatore, après comment ne pas revisionner ses victoires la manière que c'était un homme heureux ( à la façon d'un Valentino Rossi) contrairement à certains qui font toujours la gueule sur les podiums

jeudi 28 mars 2019 à 02:43 speedo dit : ce type est un melange de senna et prost franchement un des meilleurs que j'ai vu il a courue avec des champions du monde et les a tous battus avec la même voiture ou pire encore avec une bien plus mauvaise a été le mieux payé 10 ans apre son dernier titre c dire qu'ils s'y connaissent pas les directeurs d'equipes en talent .

mercredi 27 mars 2019 à 16:04 CarCircus dit : Avec des SI, tout le monde pourrait être champion du monde.

mercredi 27 mars 2019 à 15:07 leon dit : Certains ne savent plus quoi inventer pour faire parler de la F1 . Mauvais signe !