Publié le 28/03/2019 à 18:27

F1 - Vettel minimise les consignes de Melbourne

F1 - Sebastian Vettel minimise les consignes de Melbourne

Sebastian Vettel estime que la décision de Ferrari de geler les positions à Melbourne était naturelle, et que la presse en a fait une polémique.

La fin de course a été marquée par une consigne chez Ferrari. La Scuderia demandé à Charles Leclerc d'assurer sa cinquième place et de ne pas attaquer Sebastian Vettel. Ferrari a justifié cette décision et Vettel pense que la presse a monté l'affaire en épingle.

« Je pense que du côté de l'équipe, il était assez évident que la quatrième et la cinquième place étaient le meilleur résultat possible, » à expliqué l'Allemand à ESPN. « Évidemment, vous ne voyez jamais totalement ce qui se passe à ce stade de la course, nous avions tous les deux pas mal de gestion à faire pour voir l'arrivée. Nous avions encore du carburant à économiser (...). Évidemment, cela dépend de qui on a devant ou derrière, mais ce n'est pas la première fois que des gens demandent de geler le résultat et d'assurer les points. »

« Vous pouvez le comprendre. Je ne pense pas que c'était une consigne d'équipe forte. Je vois que pour vous et les gens, il y a pas mal d'excitation autour de ce genre de choses, cela fait peut-être une histoire, mais en interne c'était assez clair. »

Vettel veut prouver son statut en piste

L'arrivée de Charles Leclerc chez Ferrari pourrait trouver l'ordre établi mais Sebastian Vettel estime qu'il est naturel de prouver son statut de leader en piste.

« Je pense que si on veut gagner, on doit toujours le justifier, on doit toujours prouver qu'au final, on est plus rapide que les autres, » estime-t-il. « Donc je pense que cela fait partie de la compétition, cela fait partie de nos vies, nous avons grandi avec. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)8

vendredi 29 mars 2019 à 10:08 @valentino dit : Et citer la Gazetta comme référence... ouah la référence... Pourquoi ne pas aussi citer le "Sun" ou le "Bild" tant que tu y es...

vendredi 29 mars 2019 à 10:04 @valentino dit : Tu dis n'importe quoi ! A quel moment Vettel aurait-il fait la "pleureuse" après l'annonce du départ de Kimi et avant l'arrivée de Leclerc ? N'importe quoi... En attendant c'est plutôt toi qui nous fait la "pleureuse" la!

vendredi 29 mars 2019 à 10:00 @pjarrige dit : Quant on ne connait rien à la F1 mais qu'en vient jouer le donneur de leçons. Les consignes arrivent beaucoup plus souvent de ce que tu penses... Un pilote signe un contrat avec une équipe et pas avec lui même. L'équipe lui donne une voiture qui coûte plusieurs millions, donc les pilotes doivent tout d'abord faire ce que l'équipe leur demande de faire. Et si les deux pilotes ne marquent pas de points parce-que ils s'envoient dans le décor car, "ce sont les pilotes qui décident" et ce sont ces points non gagnés qui manquent à la fin de la saison pour être champion, tu seras le premier à te plaindre. Tu sembles oublier que la F1 est avant tout un sport d'équipe. Oui les équipes dictent, c'est logique. Où c'est toi qui dicte la façon de travailler à ton patron ? Fait est que Leclerc doit encore montrer qu'il est à la hauteur. il était derrière Vettel dans toutes les 3 séances d'essais libres. Il était derrière Vettel en qualifications et, il était derrière Vettel en course sans parler de la sortie de piste. Si Leclerc est revenu sur Vettel en course c'est parce que Ferrari c'est planté avec la stratégie de Vettel en le fessant rentrer trop tôt au stand. Ce sont les faits. Comme dit plus bas, Leclerc doit se montrer plus rapide que Vettel en qualifications et assurer en course sans faire des erreurs comme à Melbourne s'il veut avoir l'avantage sur Vettel chez Ferrari, c'est ce compte pour Leclerc maintenant. Tout ce qu'il à fait chez Sauber l'année dernière n'a aucune importance maintenant car, autre équipe et autre coéquipier !

vendredi 29 mars 2019 à 04:58 VALENTINO-Doctor46 dit : depuis l'annonce du départ de Kimi et la signature de Charles il nous fait sa pleureuse tremblante,il est déstabilisé il disait de partout que Kimi était son meilleur copilote (c'est sûr qu'un type qui s'efface il n'a aucune honte à le battre )il sait très bien que que si Charles est véloce (encore faut il lui laisser sa chance)il est cuit le gars ,tellement il s'est fait démonté l'année dernière par la Gazetta il sera crucifié ce minable

vendredi 29 mars 2019 à 04:46 le FIST-plugin-669 dit : misérable allemand encore plus prétentieux arrogant que l'année dernière, misérable Ferrari on avait droit à ce genre d'ordre en cours de saison maintenant c'est dès le premier Gp sans savoir si Charles sera fiable en perfs il est dessuite bridé,

jeudi 28 mars 2019 à 22:06 pjarrige dit : Non, les consignes ne sont pas naturels mais tant que la FIA n'imposera pas que ce soit le pilote qui décide ... ce sera l'équipe et la politique qui dictera le résultat et pour quel pilote. C'est triste d avoir de la F1 comme cela et pour Leclerc un gros frein à sa progression magnifique jusqu'a l'année dernière et à y réfléchir, je me demande s'il n'aurait pas été mieux qu'il reste une année d plus chez SAUBER / Alfa Romeo ou il ce serait éclaté et Rikko aurait continué le gentil toutou une année de plus chez Ferrari avec Vettel qui aurait continué à s'effondrer ... qui aurait d'autant plus de crédit pour 2020 à Leclerc et SANS consignes dès le départ. Il ne lui reste plus qu'un mode apprentissage ou se rebeller en ayant un dépassement de soit encore plus extraordinaire et dépasser franchement Vettel .... Nous verrons

jeudi 28 mars 2019 à 21:55 @cc51 dit : Qu'est t'en sais ? Ce genre de consignes arrivent en quasiment toutes les courses chez toutes les équipes. Jamais en entend quelcun se plaindre et encore moins toi... Fait est que Leclerc n'a pas encore le niveau de Vettel. Logique que l'équipe compte sur le meilleur pilote. Ce sera à Leclerc de prouver qu'il est meilleure et plus constant que Vettel. Ce sera à ce moment que l'équipe sera obligé de l'avantager par rapport à Vettel.

jeudi 28 mars 2019 à 21:01 cc51 dit : Si les positions étaient inversés, Ferrari n'aurait jamais dit de geler les positions, qu'il arrête de surproteger Vetel !!!!