F1 - Un problème « inacceptable » pour Ferrari

F1 - Le problème de Charles Leclerc est inacceptable pour Ferrari

Mattia Binotto estime que Charles Leclerc méritait de gagner à Bahreïn. Il n'accable pas Sebastian Vettel après son erreur.

Charles Leclerc aurait pu remporter sa première course à Bahreïn. Le Monégasque contrôlait l'épreuve quand un souci sur son groupe propulseur l'a obligé à ralentir. Il a finalement pris la troisième place. Mattia Binotto, le patron de la Scuderia, juge ce problème inacceptable.

« C'est une déception pour Charles, » déclare l'Italien. « Il a mené durant la plus grande partie de la course et il a montré qu'il était particulièrement à l'aise ici à Bahreïn, en signant également le meilleur tour. Il méritait de gagner et c'est seulement un problème de stabilité, que nous devons analyser maintenant, qui l'a empêché de le faire. »

« C'est une chose inacceptable pour nous et cela montre le besoin d'être bons dans tous les détails pour gagner. »

Binotto n'accable pas Sebastian Vettel, qui a fait un tête-à-queue et vu le podium s'envoler : « Cela peut arriver en course quand on est à la limite, et il vaut mieux se pencher sur la voiture, qui a été performante, » précise-t-il.

Binotto retient les performances

Mattia Binotto veut surtout retenir les progrès de Ferrari depuis Melbourne. La Scuderia était en retrait, derrière Mercedes, en Australie et elle a été la plus performante à Bahreïn.

« L'équipe (...) a également fait un excellent travail, en réalisant de très bons arrêts, » souligne Binotto. « Nous repartons chez nous avec beaucoup de points positifs pour construire la suite de la saison, comme notre niveau de performance et la façon dont l'équipe a réagi. »

« Nous avons clairement des choses à apprendre et nous allons continuer à travailler sur ça. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

lundi 01 avril 2019 à 19:54 Jolasoie dit : A la fin du grand prix Charles devait avoir mal au pied, en appuyant comme un malade pour essayer de compenser la perte de puissance, le pauvre il doit avoir une boule énorme en travers de la gorge, s est vraiment dommage, j avait vraiment les boule derrière mon écran de télé.

lundi 01 avril 2019 à 15:37 CarCircus dit : Mercedes a atteint un niveau de fiabilité et de performance qui pousse les autres écuries à prendre des risques pas souvent payants, même si Ferrari s'en approche voir dépasse dans certaines conditions favorables.