La Pininfarina Battista (2020) s'expose à Londres

Pininfarina Battista (2020) : la supercar à Londres en zone à faibles émissions

Pininfarina profite du lancement de la zone à très faibles émissions de Londres pour y promouvoir la Battista.

C'est ce 8 avril 2019 que Londres inaugurera sa "zone à ultra faibles émissions" ou ULEZ (Ultra Low Emission Zone), une aire de son centre-ville dans laquelle seuls les véhicules essence Euro4, diesel Euro6 et électriques seront admis, 24h sur 24 et 7 jours sur 7...à moins de s'acquitter d'un forfait journalier de 12,50£ (14,56€) en plus du péage urbain de 11,50£ (13,40€). C'est là que Pininfarina a décidé d'exposer la Battista, supercar "zéro émission" dévoilée au dernier salon de Genève.

Au-delà du modèle, le jeune constructeur italo-allemand, lié mais indépendant du célèbre studio de design, profite de l'événement pour se présenter comme un pionnier de l'électro-mobilité alors qu'il développe vraisemblablement toute une gamme de véhicules exclusivement électriques.

A la conquête des clients

Pininfarina rappelle qu'il dispose de deux distributeurs en Angleterre dont un à Londres parmi la vingtaine de points de vente annoncés pour ses débuts. Au sein de l'hexagone, la marque est présente à Monaco.

Pour rappel, la Pininfarina Battista tire 1.900ch et 2.300Nm de couple de quatre moteurs électriques, un par roue. Elle abat le 0 à 100 km/h en moins de 2s selon ses concepteurs, qui annoncent une autonomie de plus de 400km. 150 exemplaires sont prévus (50 pour l'Europe, 50 pour l'Amérique du Nord, 50 pour le Moyen-Orient et l'Asie) et ils ne sont pas encore tous réservés. Leur prix de base unitaire est d'environ 2 millions d'euros.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez