F1 - Williams va aider l'armée britannique

F1 - Williams va développer des solutions avec la défense britannique

Williams a été retenue par un programme de défense britannique pour développer des technologies utilisées dans des opérations de terrain.

Williams a mis en place une division, nommée Williams Advanced Engineering, pour exploiter les technologies développées par son équipe de F1 et les outils à sa disposition dans différents domaines industriels. Williams a ainsi travaillé avec Jaguar Land Rover et Porsche, et également fourni la batterie utilisée dans les quatre premières saisons de la Formule E.

La technologie de l'équipe anglaise a aussi servi à développer des produits plus éloignés du monde de l'automobile, comme un réfrigérateur de supermarché. Williams va maintenant travailler dans le domaine de la défense.

L'équipe a proposé un projet à DASA (Defence and Security Accelerator, accélérateur pour la défense et la sécurité), un programme du Secrétariat d'Etat à la Défense britannique qui finance des projets destinés à améliorer l'efficacité des dispositifs de défense.

Un projet de Williams a été retenu. L'équipe propose d'utiliser des matériaux composite pour les activités opérationnelles de l'armée britannique.

Des technologies dans les polymères

Williams veut utiliser des polymères renforcés de fibres de verre dans l'équipement sur le terrain, et plus précisément dans les structures temporaires. Cette technologie permet de renforcer l'efficacité des structures, avec des pièces plus avancées, moins nombreuses, moins volumineuses et plus légères, ce qui en facilitera le le déploiement et le déplacement. 

« Alléger le poids est l'un des principes essentiels du sport automobile, et l'utilisation de la fibre de carbone a été cruciale dans le développement continu de la course est dans des applications plus courantes, » explique Craig Wilson, le manager de Williams Advanced Engineering. « Imaginer que les innovations de l'équipe de Williams Advanced Engineering peuvent améliorer et alléger la protection des forces armées est fantastique pour nous. »

Williams profite de son expérience dans les technologies composites pour travailler avec le programme DASA et Dstl (Defence and Science Technology Laboratory, le laboratoire de la défense et des technologies scientifiques britannique).

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 10 avril 2019 à 21:36 yra88 dit : la Williams va marcher comme un missile désormais !!😀