Publié le 10/04/2019 à 09:11

F1 - Newey pense que Gasly est trop « crispé »

F1 - Adrian Newey pense que Pierre Gasly est trop crispé dans la Red Bull

Adrian Newey pense que Pierre Gasly pilote avec trop de retenue dans la Red Bull, en raison de ses accidents aux essais de Barcelone.

Pierre Gasly a vécu deux premières courses chez Red Bull. A Melbourne, il a payé une mauvaise décision stratégique de Red Bull en qualifications, ce qui l'a fait partir en fond de grille, mais il n'a pris que la huitième place à Sakhir, à distance de Max Verstappen. Adrian Newey, le directeur de Red Bull, pense que Gasly pilote avec trop de retenue en ce moment, en raison de ses accidents pendant les essais de Barcelone. Le premier (vidéo) a eu peu de conséquences mais le second (vidéo) a fait perdre un temps précieux à Red Bull.

« Il a eu des débuts malheureux, » a déclaré l'Anglais dans In The Pink, le podcast de la journaliste Natalie Pinkham. « A Barcelone, il a eu deux gros accidents, un la première semaine, un la seconde. Le deuxième nous a vraiment coûté cher, parce qu'il nous a presque fait perdre la dernière journée d'essais parce que nous n'avions pas assez de pièces de rechange. Cela a un peu nui à nos préparatifs pour la saison. »

« Psychologiquement, c'est assez dur pour lui, parce qu'il pilote probablement avec une petite crispation, sachant que s'il a un nouvel accident, cela sera très mal vécu. »

« En course, le dimanche, si on regarde ses performances, avec le champs libre, il était très proche de Max (Verstappen). Il doit résoudre ses soucis en qualifications. Et la voiture n'était pas facile à piloter à Bahreïn, elle était très sensible au vent. A Melbourne, en qualifications, c'était chaotique. »

« Il ne faut pas encore le juger. Il faut le laisser prendre ses marques et je pense qu'il y arrivera. »

Newey a été surpris par le départ de Ricciardo

Pierre Gasly est arrivé chez Red Bull en raison du départ de Daniel Ricciardo pour Renault, une décision qui a beaucoup surpris l'équipe. Ricciardo voulait un nouveau défi et la série documentaire de Netflix sur la saison 2018, Formula 1 : Drive to Survive, a montré qu'il doutait d'être aussi bien traité que Max Verstappen.

« C'est vraiment dommage (qu'il parte) parce que Daniel est quelqu'un de vraiment bien, » indique Newey. « Il est très calme dans un week-end de course. il apportait de bonnes informations techniques cet c'est un vrai compétiteur. »

« C'était triste de le voir partir. Sincèrement, j'ai été très surpris. Nous avons eu beaucoup de discussions avant cette annonce. Si j'avais dû parier, j'aurais dit qu'il allait rester. »

« En un sens, je comprend qu'en étant un pilote Red Bull depuis son arrivée Europe, il voulait une nouvelle petite amie ! »

Newey pense que ne plus être « l'enfant chéri » de Red Bull, avec l'émergence de Verstappen, a joué, comme pour Mark Webber face à Sebastian Vettel il y a une dizaine d'années.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 10 avril 2019 à 14:49 garcia72 dit : "... Newey pense que ne plus être « l'enfant chéri » de Red Bull, avec l'émergence de Verstappen, a joué, comme pour Mark Webber face à Sebastian Vettel il y a une dizaine d'années." : pour sûr ! ;)