FE - Vergne est « déçu et énervé » après Rome

FE - Jean-Eric Vergne « déçu et énervé » après sa pénalité à Rome

Jean-Eric Vergne considère que sa pénalité à Rome en Formule E n'est pas justifiée. Il rappelle que des incidents similaires ont déjà eu lieu.

Jean-Eric Vergne a du mal à accepter sa pénalité à Rome. Le Français était remonté au septième rang mais il a reçu un drive through, converti en pénalité en temps, pour un dépassement sur Antonio Felix da Costa au moment où un drapeau jaune était déployé sur l'ensemble de la piste. Vergne n'est que que 14ème après cette sanction, qu'il considère injustifiée.

« Extrêmement déçu et énervé, » lâche le champion en titre. « A la course de Mexico, je me fais doubler par trois pilotes exactement dans les mêmes conditions que mon dépassement sur da Costa. Les trois pilotes n'ont pas reçu de pénalité à Mexico. Je suis allé voir les commissaires et le directeur de course pour demander si c'était normal. Ils m'ont dit que oui, (qu')il n'y (avait) pas de problème. »

« J'ai fait la même chose aujourd'hui et j'ai eu la pénalité. C'est extrêmement frustrant parce qu'on pense connaître le règlement mais il y a un manque de constance. »

Vergne avait réussi une belle remontée

Jean-Eric Vergne était en fond de grille, après avoir dû rouler dans le premier groupe de qualifications, avec des conditions moins bonnes que ses rivaux. Il avait gagné de nombreuses places avant de recevoir sa pénalité.

« La course était géniale, » souligne Vergne. « Septième, c'était le maximum que je pouvais faire en partant 17ème. Je devais partir leader du championnat. »

La prochaine course sera à Paris, dans deux semaines : « Je suis pressé d'y être. Je vais avoir besoin de 24 heures pour me calmer et penser à la prochaine course. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

poool/views/script not found