F1 - Leclerc : « Un peu dur à digérer »

F1 - Charles Leclerc a du mal à digérer sa consigne

Charles Leclerc a mal vécu sa consigne, qui lui a fait perdre du temps au Grand Prix de Chine. Il n'incrimine pas Ferrari.

Troisième course et troisième consigne chez Ferrari. Charles Leclerc avait doublé Sebastian Vettel pour la troisième place au départ à Shanghaï, mais Ferrari lui a demandé de laisser passer son équipier après quelques tours. Leclerc est resté à son contact. Derrière, Max Verstappen a anticipé son arrêt, tandis que Leclerc est resté longtemps en piste. Après son premier changement de pneus, il était loin derrière Verstappen et il n'a jamais pu combler l'écart. Leclerc estime que la consigne lui a fait perdre du temps et il ne comprend pas sa stratégie décalée.

« (Dans) le premier relais, j'ai essayé de préserver un peu les pneus, » a déclaré le Monégasque sur Canal +. « Seb poussait pas mal derrière donc ils m'ont demandé d'échanger (les places). Quand on a échangé, malheureusement on avait exactement les mêmes performances, donc j'ai encore plus abimé mes pneus derrière. »

« Je suis resté un peu plus longtemps en piste. Je ne sais pas pour quelle raison, il faut que je demande à l'équipe. Pas une bonne course aujourd'hui pour nous mais on essaiera de rebondir à la prochaine course. »

Leclerc a mal vécu la consigne mais il ne veut pas se prononcer sur cette décision : « Il faut que j'en discute avant. Il faut que je regarde toute la course. Du cockpit, ,c'était un peu difficile à digérer. Mais parfois, du cockpit, on ne voit pas les mêmes choses que sur le muret. Pour le moment je ne sais pas, je n'ai pas envie de faire de commentaire. »

Vettel doute aussi de la stratégie

Sebastian Vettel pensait qu'il pourrait s'échapper devant Charles Leclerc mais avec le recul, il n'est pas certain que la stratégie était la bonne.

« J'avais l'impression d'être le plus rapide en début de course, » a précisé l'Allemand sur Canal +. « J'ai eu du mal à trouver un rythme. Quand je l'ai trouvé, je sentais que je pouvais aller plus vite. C'était trop tard. Les Mercedes étaient parties loin devant. Il faut voir si nous aurions pu faire mieux. C'est toujours difficile. Je pense qu'au aurait mérité de finir troisième et quatrième. »

« On devait essayer parce que je me sentais plus rapide. Il faut toujours se poser la question après la course. C'est sûr que c'est plus facile à digérer dans ma position. A la dernière course, Charles était le plus rapide et je l'ai laissé passer. J'aurais pu essayer de reprendre la place et je ne l'ai pas fait. Je suis un peu content du podium mais déçu que nous ne soyons pas troisième et quatrième. »

Ferrari a été dominée par Mercedes

Charles Leclerc est surtout déçu des performances de Ferrari en course. La Scuderia n'a pas pu se mesurer à Mercedes et elle a finalement été sous la menace de Red Bull. Leclerc estime qu'il n'a « pas été ridicule » mais il est déçu.

« Aujourd'hui elles étaient très rapides, » reconnaît-il. « Même Red Bull n'était pas si mal, surtout dans la gestion des gommes. En performances ils n'étaient pas incroyables mais ils arrivaient à garder leurs pneus pendant très longtemps. Cela n'a pas été une course facile. »

« J'espère que ça ira mieux (à Bakou). »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

dimanche 14 avril 2019 à 21:35 hmmm dit : @Pierre, Pas faux. Mais il faut laisser le temps à Binotto. Todt n'a pas été irréprochable à ses débuts chez Ferrari. Des graves erreurs il y en a eu sous l'ère Todt/Schumi. LEC est tout frais et inconnu. VET quadruple champion du monde. Mais après les dernières 3 courses, il devrait être clair pour Binotto à ne pas favoriser VET coûte que coûte. LEC s'est montré globalement plus rapide, plus constant mais surtout, fait moins d'erreurs. Laissons à Binotto le temps de prendre ses repères. Dans une entrevue anglaise Binotto à reconnu ses erreurs et dit "regretter ses choix" ainsi que "regretter le sabotage de la stratégie de LEC pour favoriser la 3e place de VET. Verrons par la suite. Concernant ton commentaire que le championnat est plié, je ne suis pas sûre du tout. Il reste encore beaucoup de courses. En dans le passé il n'a pas été rare de voir des grands changements de performance au cours de la saison.

dimanche 14 avril 2019 à 21:22 hmmm dit : @CarCircus, D'accord sur les consignes, la F1 reste un sport d'équipe. Mais imaginons que Ferrari perd la championnat, disons pour une poignée de points, qu'ils n'ont pas eu à cause de manque de consignes au début de la saison. Ils auront l'air con quand-même.

dimanche 14 avril 2019 à 19:55 Pierre dit : Bien, le constat est plutôt grave : Déjà le championnat est plié et ça .. ça fait mal Ensuite Il est clair que Binotto n'a pas de compétence forte sur le management et la stratégie et cela s'est clairement vu en chine avec RedBull en se laissant avoir bêtement et très simplement. La stratégie justement : Il serrait temps de révolutionner les personnes en internes et aller voir ailleurs car là c'est le point noir depuis plusieurs années chez Ferrari depuis l'ère après Todt ... Enfin Leclerc aurait rester une année de plus chez AlfaRoméo car pour subir un tel affront de la part de Ferrari ... car quand on a un diamant brut comme Leclerc on ne le pourrit pas comme Ferrari le fait alors que Vettel est clairement à la ramasse. Rien ne justifiait de laisser Vettel devant alors qu'il n'allait plus vite et pourrir la course de Leclerc. Marchionne serait là, je peux vous dire que quelques personnes chez Ferrari n'auraient pas dormit et surtout Leclerc serait traiter avec équité. Pour moi, les consignes d'équipes, c'est comme la politique actuellement qui vous font croire que l'on est en démocratie et en fait c'est la dictature et ils font la pluie et le beau temps. Le meilleur conseil à donner à Leclerc, c'est qu'il arrête de leur faire confiance et qu'il s'endurcisse et fasse sa course à sa manière car c'est lui le patron ! Le meilleur conseil à donner à Ferrari est de comprendre pourquoi ils se font enrhumer par Mercedes, et de très vite engager de vrais stratèges pour Leclerc. Un Fan très!s déçu et Leclerc risque de ne pas rester très longtemps dans son écurie de rêve .....................

dimanche 14 avril 2019 à 14:44 CarCircus dit : On peut comprendre les consignes en fin de saison et avec une différence significative entre coéquipiers, mais à ce stade de la compétition, c'est absurde et démoralisant pour un jeune pilote prometteur, qui en plus va plus vite.

dimanche 14 avril 2019 à 14:36 a:tipik dit : En même temps Leclerc savait que le fait d'intégrer la Scuderia incluait de facto à se plier aux consignes.Tous les pilotes avant lui y ont gouté même l'ancien champion du monde Raïkkonen au bénéfice du leader.Aujourd'hui c'est Vettel mais Leclerc à tout même marqué des points dans les consciences avec ses performances en piste face à Bottas qui a mis 2 tours pour passer la Ferrari avec des pneus usés.

dimanche 14 avril 2019 à 11:03 hmmm dit : Le combat VET/VER après l'arrêt de VET à coûté énormément de temps aux deux protagonistes. Si Ferrari avait appelé aux stands LEC un tour après VET, ce qui aurait été logique vu l'état des gommes, LEC serait rentré en piste devant le duo VET/VER. Hors de question pour Ferrari de faire repasser LEC devant. Donc ils ont "bricolé" une nouvelle stratégie pour LEC qui visiblement, s'est avéré totalement désavantageuse pour LEC. D'ailleurs au passage, en offrant la 4e place à VER au détriment de LEC. Pour le team, 3e LEC et 4e VET aurait été clairement mieux que 3e VET et 5e LEC.