F1 - Grosjean et Magnussen en difficulté

F1 - Chine 2019 - La course - Haas

Romain Grosjean et Kevin Magnussen sont partis dans le top 10 mais ils ont fini hors des points au Grand Prix de Chine. Le rythme de course pose problème.

Romain Grosjean a payé le fait d'être bien placé sur la grille. Il occupait la 10ème place en début de course. Il a été doublé par Kimi Räikkönen. Il s'est arrêté avant Nico Hülkenberg et Räikkönen, ce qui lui a permis de prendre l'avantage sur eux. Il était alors neuvième. Räikkönen a repris l'avantage en piste. Grosjean dû faire un deuxième arrêt et il a chuté au 13ème rang. Il a gagné deux places quand Sainz et Stroll sont passés aux stands et il est revenu sur Albon, qui n'a fait qu'un arrêt, mais il n'a pas pu le dépasser. Grosjean estime que Haas souffre en rythme de course, notamment pour gérer les pneus.

« Sincèrement, j'étais un peu inquiet avant le départ, parce que notre rythme de course n'a jamais été incroyable ce week-end, » explique le Franco-Suisse. « La voiture est incroyable sur un tour, mais dès qu'on dépasse deux tours sur les pneus, nous n'y sommes plus. Nous devons comprendre précisément ce qu'il s'est passé. »

« Je pense que sans le drapeau bleu à la fin, nous aurions marqué un point. Alex (Albon) a fait un excellent travail dans sa défense il n'a pas fait la moindre erreur. Bravo à lui. »

« C'est ennuyant de tout donner, d'attaquer, et de ne pas pouvoir marquer de points. »

Magnussen n'a jamais joué le top 10

Kevin Magnussen occupait la 11ème place en début d'épreuve. Il a été doublé par Kimi Räikkönen. Il a gagné deux places, avec l'abandon de Hülkenberg et son arrêt avant Räikkönen, mais le pilote Alfa Romeo l'a très vite doublé à nouveau. Magnussen était 11ème. Il a été doublé par Alexander Albon. Il a aussi fait un deuxième arrêt et il n'était plus que 14ème. Il a gagné deux places avec les arrêts de Sainz puis Stroll. Ce dernier l'a dépassé dans le tour dernier tour. Magnussen est finalement 13ème. Il ne comprend pas pourquoi Haas souffre autant le dimanche.

« Je n'avais pas de performances aujourd'hui, donc nous devons travailler sur le rythme de course, » explique Magnussen. « Jusqu'à présent, les qualifications ont toujours été bonnes cette année, nous devons juste améliorer le rythme de course, c'est le plus important pour être bons. »

« Nous avons du travail. Je ne comprends vraiment pas pour le moment, nous avons tous les éléments pour comprendre. Ce n'est pas facile. »

« C'est frustrant de savoir qu'on a une bonne voiture, qui peut bien se qualifier, puis de ne pas pouvoir le convertir dans notre rythme de course. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez