F1 - Binotto : « Nous avons fait le bon choix »

F1 - Ferrari justifie ses consignes à Shanghaï

Mattia Binotto pense que la consigne donnée à Charles Leclerc offrait à Ferrari ses meilleures chances de bon résultat au Grand Prix de Chine.

Les nouvelles consignes de Ferrari font départ après le Grand Prix de Chine. En début de course, Charles Leclerc a dû s'effacer devant Sebastian Vettel, qui pensait pouvoir revenir sur Valtteri Bottas. Vettel n'a finalement pas pu revenir sur les pilotes Mercedes et Leclerc a en plus été sous la menace de Max Verstappen, qui a pris l'avantage grâce à un arrêt anticipé. Leclerc a eu du mal à accepter la consigne. Ferrari a expliqué sa décision. La Scuderia assure qu'elle n'a pas cherché à favoriser Vettel, mais qu'elle voulait surtout décrocher le meilleur résultat possible.

« Ce n'était pas pour donner un avantage à un pilote, » a expliqué Mattia Binotto, le patron de la Scuderia, à Sky Sports F1. « C'était au début mais c'était un moment important de la course. Je comprends ce que ressent Charles. C'est dommage pour lui, mais à ce stade de la course, Mercedes était un peu plus rapide, et nous voulons donner sa chance à Sebastian, pour voir s'il pouvait rester au rythme des Mercedes. »

L'Italien estime qu'il fallait donner sa chance à Vettel : « Nous ne pouvions pas perdre de temps sur la Mercedes devant et c'était notre seule chance, » a-t-il déclaré à ESPN.

Binotto estime que le choix est le bon

Alors que les pilotes Ferrari étaient troisième et quatrième avant la consigne, ils ont fini la course avec une troisième et une cinquième place. Mattia Binotto pense cependant que la décision était la bonne.

« Ce n'était certainement pas une décision facile, parce que nous comprenons que les deux pilotes ont besoin de se battre pour rester devant, le plus possible, » à précisé Binotto. « L'équipe doit maximiser son total de points. A ce niveau, nous avons fait le bon choix. »

Ferrari a donné des consignes à chaque course depuis le début de la saison. A Melbourne, Charles Leclerc a dû rester derrière Sebastian Vettel et à Sakhir, la Scuderia lui a demandé de patienter deux tours derrière lui, ce qu'il n'a pas fait. Il a expliqué sa décision jeudi.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)16

mercredi 17 avril 2019 à 00:32 hmmm dit : Mon dernier commentaire est adressée à Autoplus bien-sûr.

mercredi 17 avril 2019 à 00:31 hmmm dit : Merci pour avoir effacé mon commentaire juste parce-que je m'interroge sur votre façon de censurer des commentaires et aussi pour avoir signalé l'immense bug sur votre appli... Est ce vraiment le niveau que vous visez pour votre forum ?

lundi 15 avril 2019 à 20:02 SAXO kitcar-96 dit : quoiqu'il en soit ce sont des pratiques qui ne sont pas bonnes pour la beauté du sport,ayant eu le plaisir de vivre les combats Didier Pironi Jacques Villeneuve, Nigel Mansell Nelson piquet, Ayrton Senna Alain Prost, chacun avait sa chance et le droit de se battre, depuis que Jean Todt à appliquer cette façons de gérer la F1 a largement perdu de son attrait,( comment ne pas se rappeler la phrase de Jean Alesi radio Todt) je trouve cela bien dommage d'ailleurs on voit ce qui se passe depuis tant d'années maintenant, mais bon je pense que c'est la dernière chance pour Sebastian pour qu'il puisse accrocher sa 5e étoile en espérant que Charles puisse être patient bien que je pense quand même que si ça continue comme ça il finira par claquer la porte, ce n'est que mon analyse celle de Jean-Louis Moncet serait certainement plus fiable

lundi 15 avril 2019 à 19:13 CarCircus dit : Les gars, il ne faut pas oublier Brawn, qui a par la suite démontré tout son savoir-faire en créant son équipe championne du monde.

lundi 15 avril 2019 à 14:52 hmmm dit : @Saxo kitcar, En effet, Todt possède un énorme palmarès tant en Rallye Raid comme en F1. C'est un monsieur impressionnant. Certes Le Rallye Raid et la F1 sont deux mondes différents. Mais il à su remonter touts les obstacles avec brio en fin compte. Des erreurs il en a fait certes. Mais considèrent le fait qu'il se trouvait pris en étau entre ses supérieurs chez Ferrari, la presse, les tifosi et les responsables de la F1 (rien que ça...), démontre à quel point c'est un manager de très haut niveau, peut-être même le meilleur que la F1 ait connu à ce jour. Binotto de son côté est un ingénieur brillant, surtout en ce qui concerne les moteurs. Est ce qu'il sera capable de gérer cette équipe pas facile à gérer, le temps nous le dira. J'espère me tromper, mais ça sera très compliqué pour lui de s'approcher du niveau de Todt. ;-)

lundi 15 avril 2019 à 14:17 SAXO kitcar-96 dit : @hmmm salut l'ami je reviens vers toi car je lis à travers t commentaires que l'on peut échanger, ce que tu écris est dans la logique de ce que l'on vit depuis de nombreuses années qui à mon passé de suivi de la F1 a commencé avec Jean Todt , qui était déjà coutumier du fait en rallyes et rallyes raid ,avec il est vrai des palmarès impressionnants

lundi 15 avril 2019 à 14:02 hmmm dit : @CarCircus, Si on veut être précis, Bottas aussi à été "volé" à Williams. Rappelons nous, Williams ne voulait pas laisser partir Bottas encore sous contrat. Des dures et longues négociations ont alors débuté, les détails sont encore inconnus à ce jour... Mercedes ne voulait plus deux pilotes "forts", comme tu le dis à juste titre, ça provoque des problèmes. Je peux me tromper, mais je pense que Ferrari, en engageant LEC, planifiait l'après VET, tout comme ils l'ont déjà fait par le passé avec Massa/Schumi. Il y a des fortes chances que Ferrari voulait offrir une année d'apprentissage à LEC tout en donnant l'avantage à VET (valeur sûre sur le papier) cette saison. Maintenant il s'avère que LEC est sacrément fort, bien plus fort à mon avis. Mais faut aussi comprendre Ferrari dans le sens où s'ils auraient parié sur LEC et son manque d'expérience en plus de la grande pression qui règne en général chez Ferrari, l'auraient fait craquer, tout le monde aurait critiqué Ferrari de parier sur un peu expérimenté au détriment d'un VET quadruple champion et plus expérimenté. Ferrari se trouve dans une situation très compliquée et quoiqu'ils fassent, ils seront critiqués. J'aurais aussi préféré voir Ferrari demander à VET, incapable de s'approcher des Mercedes, de redonner sa position à LEC, qui était mieux placée au championnat. Maintenant c'est à LEC de continuer à prouver à Ferrari qu'ils peuvent compter sur lui en leur démontrant qu'il est assez mature, constant et rapide. En mettant la pression sur VET pour qu'il fasse des erreurs. Arrive alors un moment où Ferrari n'aura pas autre choix que de mettre les deux pilotes au même niveau, voir favoriser LEC s'il le mérite vraiment.

lundi 15 avril 2019 à 13:22 CarCircus dit : @hmmm, Mercedes a laissé faire pendant la période Rosberg, ensuite il ont délibérément choisi un pilote de milieu de grille pour mettre en avant Hamilton et ne pas revivre des situations compliqués, le cas de Ferrari est différent, Leclerc a été presque volé à Sauber parce qu'ils ont vu en lui un énorme potentiel, la vraie question est, pourquoi le sacrifier alors qu'il n'a fait que confirmer tout le bien qu'on pensait de lui.

lundi 15 avril 2019 à 11:40 hmmm dit : @SAXO kitcar, Ferrari ne sont pas les seuls à appliquer ce genre de tactique... Même Mercedes à tiré les leçons des années 2014, 2015 et 2016 (guerre des étoiles). Si Mercedes n'aurait pas eu de loin la voiture la plus performante dans ces années là, ils auraient pu facilement perdre au moins un championnat en laissant voie libre aux deux pilotes.

lundi 15 avril 2019 à 09:35 SAXO kitcar 96 dit : Ça fait des années que la Scuderia Ferrari nous snobe toute prestigieuse que soit ce team , depuis les années Jean Todt c'est devenu ce genre de politique un pilote moteur et un pilote la charrette , jusqu'à présent Barrichello Massa et Raikkonen ont fermer leur gueule mais le jeune Leclerc ne compte pas suivre le même chemin que ces anciens, si c'est pour nous servir la même soupe pendant encore 19 Grand Prix, je sais pas mais je doute que Charles finissent l'année chez Ferrari

dimanche 14 avril 2019 à 22:58 Jeronimo dit : Plus ca va et plus ca me dégoûte de voir des strategies d'equipe ,franchement j'espere qu un pilote de la concurrence ira chercher le titre ca leur fera les pieds. Ca va faire 3 courses que charles leclerc est tenue en laisse pour ne pas faire de l'ombre au champion ...continuez comme ca mr binotto Et vous allez perdre un fan de la scuderia,40 ans que je supporte cette equipe dans la victoire et la defaite mais la ca me gave

dimanche 14 avril 2019 à 20:56 hmmm dit : Binotto avait annoncé avant le début de la saison qu'ils allaient donner la priorité à Vettel. Dans ce sens, pas d'hypocrisie de sa part. Il y rien de mal à intervenir pour donner l'avantage à un pilote. Contrairement à ce que beaucoup pensent, la F1 reste un Sport d'équipe. Maintenant on peut s'interroger si Ferrari à parié sur le bon pilote. Certes, VET à un palmarès et c'est une valeur sûre sur le papier. Mais le monde réel ne peut pas être résumé sur un bout de papier. LEC s'est montré globalement plus performant. Il fait moins d'erreurs et est plus constant. Ajoutons à cela le fait que LEC était devant VET au championnat. Après j'ai des doutes quant à la traduction en français de cet article. Car dans la version anglaise Binotto dit clairement qu'il regrettait le choix. Il dit aussi qu'il regrette, je cite : "d'avoir saboté la stratégie de LEC". Donc Binotto à bel et bien des regrets... Un autre détail intéressant. Si on regarde les temps au tour des 5 tours qui ont précédé la remarque de VET qu'il était plus rapide, on se rend compte qu'il était plus lent que LEC. Notons, tout ça avec LEC économisant ses pneus alors que VET attaquait fort... En fin compte, en voulant avantager VET ils ont fait perdre l'équipe : 2 points offerts à la concurrence. Espérons qu'ils en tirent les leçons pour la suite.

dimanche 14 avril 2019 à 18:50 CarCircus dit : Stratégie hors de propos, direction hasardeuse, performances aléatoires, et pour finir, un Vettel en manque d'inspiration et un peu de mauvaise foi, Leclerc doit prendre son mal en patience et apprendre à s'imposer dans écurie pas toujours loyale avec ses hommes.

dimanche 14 avril 2019 à 17:37 a:tipik dit : Maintenant Vettel est sous pression il sait que Ferrari mise tout sur lui et ils ne sont aussi forts qu'on voulait bien le dire il va donc devoir accrocher un titre coûte que coûte et il ne devra pas reproduire les erreurs de 2018 sinon...malheur au vaincu.

dimanche 14 avril 2019 à 17:28 Jolasoie dit : S est vraiment une tête de mule se Binotto il doit être fan de vetel, il risque de perdre sont poste ,

dimanche 14 avril 2019 à 16:40 ours11 dit : Vous n'êtes pas honnète Mr BINOTTO. La bonne stratégie c'était de faire 3eme et 4eme. C'est votre décision qui ne l'a pas permis et vous le savez. Leclerc est meilleur que Vettel depuis le début de la saison. Ouvrez les yeux.