F1 - Rosberg comprend la consigne de Ferrari

F1 - Nico Rosberg comprend la consigne de Ferrari à Shanghaï

Nico Rosberg pense que Ferrari eu raison de donner des consignes au Grand Prix de Chine, même si elles n'ont pas donné l'effet espéré.

La consigne de Ferrari  au Grand Prix de Chine était-elle justifiée ? Charles Leclerc a dû s'effacer devant Sebastian Vettel en début de course, pour que l'Allemand essaie de revenir sur Valtteri Bottas. Ferrari assume cette décision même si Leclerc a mal vécu cette consigne.

Esteban Ocon a du mal à comprendre cette décision mais Nico Rosberg pense qu'elle avait du sens dans le feu de l'action.

« Je pense que c'était la bonne chose, parce que Vettel avait l'air d'être plus rapide, » a déclaré le champion du monde 2016 sur Sky Sports F1. « Avec le recul, il ne l'était pas, c'était juste le DRS qui lui permettait de rester au contact de Leclerc. »

Leclerc a subi la décision

Sebastian Vettel n'a pas pu se rapprocher de Valtteri Bottas et Charles Leclerc a de son côté vu Max Verstappen réduire l'écart. Le relais de Leclerc a été allongé et il a repris la piste derrière Verstappen. Rosberg pense que Ferrari se devait de prendre le risque, même si la décision a coûté cher au Monégasque.

« Il fallait essayer, » estime Rosberg. « Mais ils ont vraiment compromis la course de Leclerc ensuite, parce qu'il a été doublé par Verstappen. »

« Ce n'est pas bien pour lui, (...) c'est vraiment dur pour lui. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

lundi 15 avril 2019 à 21:02 SAXO kitcar-96 dit : C'est marrant cette affirmation de Rosberg sur le blog d'auto plus car sur un autre forum Rosberg est totalement contre cette décision , alors elle est où la vraie information, en attendant le troisième Grand prix vient d'être courue c'est 3 doublés Mercedes, et c'est 3 Grand Prix gaspiller pour Ferrari pour cause de chamailleries entre un pilote qu'on persiste à vouloir mener au sommet alors qu'il en est incapable et un jeune pilote qui a les dents longues qui n'est pas venu là pour imiter Massa, Barrichello ou Raikkonen

lundi 15 avril 2019 à 19:00 CarCircus dit : Erreur, Mr Rosberg, la décision était totalement injustifiée, il n'y a pas de supposition, il y a la télémétrie, et pour ma part, quand un pilote roule plus vite, il n'a qu'à dépasser, la seule consigne serait de ne pas se percuter.