F1 - Racing Point va se rapprocher de Mercedes

F1 - Racing Point va utiliser la soufflerie de Mercedes

Racing Point va utiliser une soufflerie de Mercedes pour son développement aérodynamique. Les liens sont amenés à se renforcer.

Racing Point a déjà des liens forts avec Mercedes, sont motoriste. L'équipe utilise notamment la boîte de vitesses de l'équipe championne du monde. Dans quelques mois, elle va effectuer son développement aérodynamique dans l'une des souffleries du constructeur. Racing Point utilise actuellement la soufflerie de Toyota, à Cologne.

« En fin d’année, nous allons basculer sur la soufflerie de Mercedes, pour des questions d’efficacité, » a déclaré Andrew Green, le directeur technique de Racing Point, en conférence de presse à Shanghaï. « Notre département aéro est basé à Brackley, la soufflerie de Mercedes est à Brackley. »

« C’est beaucoup plus facile de faire des essais à Brackley qu’à Cologne. Donc quand cette opportunité s’est présenté, c’était un choix évident. »

A plus long terme, Racing Point prévoit la construction d'une nouvelle usine.

Moins de liens que Haas avec Ferrari

Le rapprochement entre Mercedes et Racing Point ne sera pas aussi poussé que les partenariats de Ferrari avec Haas, qui achète de nombreuses pièces à la Scuderia, mais il est amené à se développer dans les prochaines années.

« Nous n’allons pas reproduire le modèle Haas-Ferrari parce que Haas était une nouvelle équipe, » a déclaré Toto Wolff, le patron de Mercedes, en conférence de presse à Shanghaï. « (Racing Point) est là depuis longtemps. »

« Ils vont utiliser nos infrastructures et nous allons voir comment les choses vont évoluer avec le règlement 2021. Nous déciderons ensuite des domaines dans lesquels nous voulons collaborer et de ce qui est possible règlementairement. »

Un modèle qui fait débat

Le phénomène des équipes B fait partie des discussions pour le règlement 2021. Renault, McLaren et Williams s’opposent à ce modèle. Renault pense que cela déséquilibre la F1 alors que McLaren aimerait même interdire l’achat à des pièces à des équipes tierces.

« L'ADN de la F1 a toujours été d'être un constructeur, donc il ne faudrait que des pièces listées (que les équipes doivent faire elles-mêmes) ou des pièces standards, » déclarait Zak Brown, le directeur général de McLaren, à la BBC le mois dernier.

Pour Wolff, le modèle adopté par Haas est bénéfique : « En fait, je ne vois pas le problème dans le modèle Haas-Ferrari, » précise l’Autrichien. « Nous avions quelqu’un qui voulait rejoindre la Formule 1, qui a mis en place une équipe, avec la coopération de Ferrari, et cela très bien débuté, ce sont des prétendants sérieux en milieu de classement. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

poool/views/script not found