F1 - Schumacher a la même approche que son père

F1 - Mick Schumacher a la même approche que son père selon Mattia Binotto

Mattia Binotto voit des similarités entre Mick Schumacher et Michael Schumacher, dans leur approche de la course.

Mick Schumacher a fait son premier test dans la Ferrari aux essais de Sakhir. Le fils de Michael Schumacher a rejoint la Ferrari Driver Academy en début d'année et Mattia Binotto, le patron de la Scuderia, voit des similarités dans l'approche des deux pilotes.

« Si on le regarde, je ne le trouve pas très similaire à Michael mais son comportement est très semblable, sa façon d’aborder l’exercice et de s’enterrer à la voiture, d’en discuter avec les ingénieurs, » a déclaré l’Italien en conférence de presse à Shanghaï.

« A Maranello, quand on le regarde, il observe toujours la voiture, il discute avec les mécaniciens, et je pense que c’est très similaire à ce que faisait son père. »

Schumacher a adopté la bonne approche

La pluie a perturbé la journée de Mick Schumacher et Mattia Binotto est plus en mesure de se concentrer sur l'approche de l'Allemand que sur ses performances.

« Je pense que c'est très difficile de juger ses performances, parce qu'avant tout, les conditions météo étaient très mauvaise ce jour-là, et qu'au final, l'objectif n'était pas vraiment de juger les performances, » précise Binotto. « C'était sa toute première journée dans une F1 et pour lui, le plus important reste la phase d'apprentissage, jour après jour. Il fait face a des défis totalement différent dans sa saison en F2. »

« Ce que j'ai vraiment trouvé positif a été la façon dont il a abordé l'exercice, la journée d'essais, en n’étant jamais à la limite, en essayant de progresser relais par relais, en découvrant la voiture, en découvrant l'équipe, et je pense qu’à ce niveau il a fait un très bon travail. Il était très concentré, il essayait de faire un bon travail d'apprentissage. Je pense que c'est ce que on peut attendre de plus dans une telle journée. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez