F1 - Berger n'aime pas les consignes de Ferrari

F1 - Gerhard Berger estime que Ferrari a tort de donner des consignes

Gerhard Berger estime que Ferrari a tort d'imposer des consignes, surtout à ce stade de la saison.

Ferrari a donné des consignes à Charles Leclerc à chaque course depuis le début de la saison. A Shanghaï, il a cédé la troisième place à Vettel et il a ensuite été doublé par Max Verstappen dans les stands. Ross Brawn, ancien directeur technique de la Scuderia désormais responsable de la compétition de la F1, pense que Mattia Binotto, le patron de Ferrari, gère bien la situation. Gerhard Berger n'est pas de cet avis.

L'ancien pilote Ferrari mais aussi ancien patron de Sebastian Vettel, chez Toro Rosso, pense que la Scuderia a tort de donner la priorité à un pilote.

« Même si j'apprécie Sebastian et que j'ai une haute opinion de lui, on a un jeune (Leclerc) capable de gagner le championnat, » a déclaré Berger à la BBC. « Je ne pense pas que dire "Celui-ci est expérimenté, celui-là ne l'est pas donc nous allons miser sur l'expérience" est suffisant. Je pense qu'il faut les laisser faire. »

Berger pense qu'il est trop tôt pour donner des consignes

Des consignes se voient parfois en fin de saison, quand un seul des deux équipiers joue le titre, à l'image de celle imposée à Valtteri Bottas face à Lewis Hamilton en Russie l'an dernier. Pour Gerhard Berger, des consignes si tôt dans la saison n'ont aucun sens.

« Il s'agit de déterminer quand c'est (acceptable), et (de voir) si on prive quelqu'un de toutes chances de remporter le championnat, » explique l'Autrichien. « Dans la première ou la deuxième course, je ne suis pas d'accord. »

Berger estime que Leclerc n'a « pas du tout » été promu trop tôt chez Ferrari : « Ferrari a mis les deux pilotes les plus rapides dans la voiture et cela permet de tirer plus de performances. Je pense que c'est ce qu'il faut faire... Je pense que c'était le bon timing et la bonne décision. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

mardi 23 avril 2019 à 08:55 papy6 dit : ce sport ne représente plus rien, l'impact écologique est considérable . faire rouler une voiture à 350 kmh est banal le défi technologique est ailleur .

vendredi 19 avril 2019 à 14:19 CarCircus dit : Pour l'instant, ils ne maximisent rien du tout, au contraire c'est RB qui profitent des mauvaises consignes de la scuderia, et surtout Mercedes qui prennent le large.

vendredi 19 avril 2019 à 11:49 a:tipik dit : Chez Ferrari on sent que ça va être très serré cette année et on mise tout sur le pilote maison pour maximiser la récolte de points.Si on laisse les deux pilotes tenter leur chance à chaque GP on va se diviser au détriment du titre (constructeur de préférence) avec les conséquences négatives que l'on sait ; tension,attitudes,paroles,comportement en piste...