F1 - Brawn ne voit pas une domination de Mercedes

F1 - Ross Brawn ne voit pas une domination de Mercedes

Ross Brawn ne pense pas que Mercedes va autant dominer la saison que Williams en 1992, même si les équipes ont débuté l'année de la même manière.

Mercedes a débuté la saison avec trois doublés. L'équipe n'avait jamais réussi une telle performance et il faut remonter à la saison 1992 pour retrouver une telle domination, celle de Williams. L'équipe anglaise avait survolé la saison mais Ross Brawn, le responsable de la compétition de la F1, ne pense pas que Mercedes sera aussi dominatrice cette année.

« A l’époque, c’était Williams-Renault qui dominait, avec Nigel Mansell et Riccardo Patrese, » se souvient l’Anglais. « C’était grâce à un package technique dominant à l’ère de la suspension active, à tel point que Mansell a décroché deux succès de plus avant qu’Ayrton Senna ne produise une performance miraculeuse dont il avait le secret à Monaco, interrompant ainsi une incroyable série de victoires. »

« Mais même si Mercedes a égalé la statistique, je ne pense pas que 2019 va suivre le même scénario que 1992. Les trois doublés consécutifs de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas sont vraiment le fruit d’un équipe qui tourne à la perfection en ce moment, avec un excellent package technique. Mais on peut aussi dire que la concurrence est plus forte que celle de Williams en 1992. »

Ferrari et Red Bull ne sont pas loin

Ross Brawn ne voit pas Mercedes largement dominatrice. Ferrari n'a pas pu rivaliser avec l'équipe en Australie et en Chine, mais elle avait un net avance à Bahreïn, et Red Bull est en embuscade.

« À Bahreïn, deux semaines plutôt, Ferrari à dominé les qualifications et sans le souci qui a fait dérailler leurs projets en course, l'équipe était sur le point de décrocher une large victoire avec Charles Leclerc, » rappelle Brawn. « Mais en Chine, les performances ont tourné du côté de Mercedes, comme à Melbourne. »

« Red Bull, surtout avec Max Verstappen, est prête à surgir, en prouvant que son passage au moteur Honda cette année commence à porter ses fruits. Mais il faut accepter que Mercedes a encore l'avantage d'avoir dominé es dernières années, c'est qui s'est vu l'an dernier quand Ferrari avait presque comblé l'écart au niveau des performances. »

Brawn a fondé l’équipe Mercedes en 2010, suite au rachat de son équipe, Brawn GP. Il a de la sympathie pour la formation de Brackley mais il espère une saison disputée : « Evidemment, je n'ai rien contre Toto Wolff, Lewis Hamilton, Valtteri Bottas et les nombreux amis que j'ai encore dans cette équipe, mais j'espère que 2019 ne sera pas la copie conforme de 1992 » précise-t-il. « Quelque soit l'issue, j'espère que la lutte pour le championnat sera vraiment spectaculaire, au bénéfice de la compétition. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez