F1 - Ferrari va-t-elle dominer à Bakou ?

F1 - Ferrari pourrait avoir l'avantage dans la ligne droite Bakou

L'avantage de Ferrari en ligne droite, pourrait être déterminant en Azerbaïdjan, mais Mattia Binotto le minimise. Lewis Hamilton n'est pas du même avis.

Après le Grand Prix de Bahreïn, Mercedes affichait sa crainte face à Ferrari pour la Chine et l'Azerbaïdjan, deux courses où l'avantage de la Scuderia en ligne droite pouvait faire la différence. Mercedes a finalement dominé le week-end à Shanghaï. Valtteri Bottas pense que Ferrari avait bien un avantage dans les lignes droites, mais que son équipe a pu le compenser en courbe.

Bakou, en fin de semaine, proposera aux pilotes la plus longue ligne droite de la saison, et les virages rapides de Shanghaï n'existent pas sur cette piste. Mattia Binotto, le patron de Ferrari, minimise l'avantage de son équipe dans les lignes droites.

« Je ne pense pas qu'il y a un gros écart (avec) les autres en ligne droite, » a déclaré l'Italien à RaceFans. « Bakou est un circuit avec une autre configuration aéro, donc les groupes propulseurs (ne suffisent pas), ce peut aussi être la configuration aérodynamique. »

« Il n'y a pas que des lignes droites à Bakou, il y a beaucoup de virages. »

Hamilton certain que Ferrari a l'avantage en ligne droite

Pour Lewis Hamilton, Ferrari domine nettement Mercedes en ligne droite en ce moment, mais pas forcément sur l'ensemble d'un tour.

« Je ne sais pas dans quel domaine ils perdent du temps, mais ils ont un avantage d'environ 0,4sec (au tour) en ligne droite, qu'ils perdent en courbe, » a analysé l'Anglais après l'arrivée à Shanghaï. « Ce sera intéressant de voir comment ils adaptent leur stratégie dans les prochaines courses, mais il y a beaucoup de courses dans lesquelles leur voiture peut dominer la notre. »

L'empattement de la Ferrari est plus court, ce qui pourrait être un avantage sur des pistes plus tortueuses comme Bakou : « Cela pourrait mieux fonctionner à d'autres endroits (que Shanghaï), » souligne Hamilton.

Pour lui, les trois doublés de Mercedes n'ont pas de véritable signification : « Je pense que nous faisons un peu mieux que notre véritable niveau en ce moment, » assure Hamilton.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

lundi 22 avril 2019 à 20:48 Juju dit : Les rouges domineront outrageusement à Bakou, c'est écrit d'avance. Tout comme Ferrari a dominé à Melbourne, à Barhein et en Chine. Puisqu'on nous le dit depuis les essais hivernaux de Barcelone, que vous faut-il! C'est écrit on vous dit... Sacrée F1, dur dur de vendre du suspens...