F1 - Haas a un « gros problème » pour Bakou

F1 - Haas craint d'être en difficulté à Bakou

Haas a de grandes difficultés à faire maintenir les pneus dans la bonne température. Le problème pourrait être exacerbé à Bakou.

Haas a eu des difficultés dans l'exploitation des pneus à Bahreïn. Le problème s'est reproduit en Chine et les deux pilotes ont fini hors des points. Günther Steiner reconnait que son équipe n'a pas encore trouvé de solution à ce problème.

« C'était comme à Bahreïn, très similaire, » a déclaré le patron de l'équipe à ESPN. « Vous l'avez tous vu. Nous avons pris des pneus neufs et quand ils étaient montés en température ça allait, et après... c'était fini. »

« Nous avons essayé, mais nous n'avons pas amélioré la situation. Nous avons compris le problème après Bahreïn, mais nous n'avons pas pu le résoudre à temps (...), nous devons travailler sur ça. Nous devons continuer à travailler et essayer de trouver une solution à ce gros problème. »

La situation pourrait être pire à Bakou

Des courbes rapides aident à faire chauffer les pneus mais ils perdent en température dans les lignes droites. Le problème de Haas est donc exacerbé sur les circuits avec de longues lignes droites. Il ne s'est pas présenté à Barcelone, qui offre de nombreux virages rapides, ni à Melbourne, où les températures étaient assez élevées, mais Sakhir et Shanghaï étaient peu favorables à l'équipe.

Bakou présente la plus longue ligne droite du championnat et Haas se prépare à un week-end difficile : « Nous n'avons pas eu ça pendant les essais hivernaux, parce que la piste est totalement différente de celle de Bahreïn, (de Shanghai) et de Bakou, » précise Steiner. « C'est encore pire à Bakou. Je me prépare déjà à être déçu. »

« J'espère que nous trouverons quelque chose avant Bakou. Sur ces pistes, nous n'arrivons pas à mettre de l'énergie dans les pneus. »

Haas doit travailler sur l'ensemble de la voiture : « Ce n'est pas la dynamique du véhicule, c'est l'ensemble, » assure Steiner. « On ne peut pas attribuer ça à la dynamique du véhicule. C'est l'aéro, c'est l'ensemble, beaucoup de choses entrent en jeu. Sinon, ce serait trop facile. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

dimanche 21 avril 2019 à 22:03 Elixir dit : j'adore la traduction...

poool/views/script not found