FE - Vergne ne se voit pas favori à domicile

FE - Jean-Eric Vergne ne se voit pas favori à Paris

Jean-Eric Vergne ne pense pas que sa victoire en 2018 fait de lui le favori pour l'E-Prix de Paris samedi en Formule E. Il est ravi de rouler dans sa ville.

La Formule E sera à Paris samedi. Jean-Eric Vergne, champion en titre et vainqueur autour des Invalides en 2018, ne pense pas avoir un avantage sur la concurrence.

« C'est très difficile de dire que je suis le favori, » déclare-t-il. « Cette saison de Formule E est très difficile. Il y a eu sept vainqueurs différents en sept courses. Rien n'est joué. Il faut faire une bonne qualification, essayer de partir en pole et de faire une course sans erreur. »

Vergne est septième du championnat, ce qui lui permettra d'être dans le deuxième groupe de qualifications, avec des conditions en théorie meilleures que pour le premier groupe, avec plus de gomme sur la piste : « Être dans le groupe 2 sera un peu plus un avantage qu'être dans le groupe 1. C'est la bonne chose d'avoir eu une mauvaise course à Rome. »

- Le programme de l'E-Prix de Paris

Une ambiance particulière à domicile

Jean-Eric Vergne a toujours apprécié sa course à domicile. Elle est particulière pour lui, puisqu'il est originaire de Paris.

« C'est super de revenir courir à Paris. c'est vraiment un endroit spécial pour moi, » précise le Français. « J'ai de bons souvenirs avec la victoire de l'an dernier. C'est une course spéciale, un peu à la maison. C'est la ville où j'ai grandi. Toute ma famille et tous mes amis sont là. Je suis très heureux d'être ici. »

Il sent une ambiance à part : « C'est toujours important d'avoir le soutien des supporters. Même si on ne les entend pas vraiment quand on roule, on voit l'ambiance qu'il y a avant de monter dans la voiture. Le plus extraordinaire, c'est quand on arrive à monter sur le podium et à être devant les supporters parisiens. »

Jérôme d'Ambrosio, qui arrive à Paris en tête du championnat, apprécie aussi le cadre : « C'est un environnement assez incroyable, » souligne le Belge. « Je ne pense pas que ce soit la piste la plus incroyable pour le pilotage, pour la course. C'est très étroit, ce n'est pas facile de doubler. C'est probablement le plus bel environnement du championnat. Depuis le cockpit, on voit la Tour Eiffel, les Invalides. C'est assez magique. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez