Publié le 03/05/2019 à 10:10

F1 - Williams n'évoque jamais l'accident de Senna

F1 - Frank Williams n'a jamais parlé de l'accident d'Ayrton Senna

Frank Williams, le fondateur de Williams, n'a jamais évoqué l'accident d'Ayrton Senna selon sa fille, Claire Williams.

Le décès tragique d'Ayrton Senna, il y a 25 ans, a profondément touché la Formule 1 et plus particulièrement Williams, son équipe. Claire Williams, aujourd'hui à la tête de la formation anglaise, n'a jamais pu évoquer l'accident avec son père, Frank Williams, qui en était le principal dirigeant à l'époque.

« Frank n'en a jamais parlé, à qui que ce soit, » a déclaré l'Anglaise selon le Sunday Morning Herald. « Ce n'est pas sa personnalité. Il ne cherche pas de thérapie, ou de longues discussions. Il intériorise et garde tout pour lui. Il a été élevé comme ça, mais on peut voir la douleur dans ses yeux à chaque fois qu'il pense à l'accident. »

L'équipe Williams a toujours honoré la mémoire d'Ayrton Senna, en plaçant le logo du Brésilien sur le nez ou les attaches de l'aileron avant, sur toutes ses monoplaces.

Claire Williams a été protégée

Claire Williams était âgée de 17 ans au moment de l'accident. Comme des millions de téléspectateurs, elle suivait la course, dans sa chambre : « C'était un accident horrible, et j'ai senti que quelque chose se passait dans la maison, » explique-t-elle. « C'était vraiment étrange. »

Le soir même, Claire Williams a retrouvé son internat : « Je savais qu'il se passait quelque chose de sérieux. On m'a mise dans un train et on m'a éloignée. Mes parents ont préféré nous protéger de ça. Ils l'ont fait avec l'accident de papa (en 1986) et avec la mort d'Ayrton aussi. »

« Ton père est un meurtrier »

Après l'accident, Frank Williams a tenu à se rendre aux funérailles d'Ayrton Senna même si sa famille craignait pour sa sécurité, « parce qu'Ayrton était un immense héros et qu'il est mort dans notre voiture, » se souvient Claire Williams. Elle a été ciblée par des accusations par la suite.

« Environ un an après, je me souviens que j'étais dans un pub, » explique-t-elle. « Je ne sais pas qui c'était, mais un total inconnu est venu me voir et m'a dit "Ton père est un meurtrier". »

« Je n'avais pas vraiment réalisé ce que les gens pensaient de l'accident. Ce n'est pas ce qu'il s'est passé mais je pense que certaines personnes sont ignorantes. »

Après une procédure d'une dizaine d'années, Frank Williams et les autres dirigeants de l'équipe ont été acquittés.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)5

dimanche 05 mai 2019 à 16:01 F1Manager dit : Grand bien te fait de regarder la F1 sur les chaîne en claire avec en primes 7 pub de 6'30min chacune preuve à l'appui g calculé et je te parle pendant le grand prix sans la pub sponsor soit plus de 45 min de pub dans un gp qui fait moins de 2h.....pigeon !!!!!

dimanche 05 mai 2019 à 15:59 F1Manager3. 0 dit : Ça me fait bien rire les gens qui raconte leur ie miserable à pleurer que c trop chère de regarder la F1. Je suis désolé mais quand tu aimes tu ne comptes pas. Donc les com de fan de seconde zone svp c plus loin....

vendredi 03 mai 2019 à 21:26 Jolasoie dit : Si je me rappelle bien, il avait signalé un problème de direction et ont lui a dit de continuer

vendredi 03 mai 2019 à 13:15 a:tipik dit : Moment tragique en effet on comprenait qu'il se passait quelque chose de grave les draps tendus pour cacher la scéne après coup j'ai appris qu'il avait été percuté par une piéce de suspension un triangle peut-être qui avait perforé son casque mort inévitable mais on l'a longtemps tu.Après l'équipe Williams a été traînée en procés au motif que la colonne de direction avait été mal évaluée car très fine donc trop fragile pour résister aux contraintes finalement acquittement mais Williams en a gardé un souvenir douloureux.

vendredi 03 mai 2019 à 11:00 garcia72 dit : Les règlements ont agi pour plus de sécurité depuis : roues attachées ; flans de cockpit surélevés, et cetera (la liste et longue !) C'est tragique, mais le "progrès" marche ainsi. C'était traumatisant pour tous ceux qui étaient devant leur tv ; maintenant, je n'y suis plus : je ne paie pas... même pour voir une F1 sûre : c'est une autre question, autre époque. Quelle est la meilleure : no comment.