F1 - Barcelone, la deuxième maison des équipes

F1 - Les équipes connaissent très bien Barcelone

Le Grand Prix d'Espagne a lieu sur le circuit que les équipes connaissent le mieux, Barcelone. Ce circuit est idéal pour des essais.

Les équipes seront sur le circuit de Barcelone ce week-end, celui qu'elles connaissent le mieux. Elles y effectuent les essais hivernaux en février, pour différentes raisons : le climat catalan est l'un des plus favorables à cette période de l'année, et la piste offre tout types de courbe, ce qui en fait le circuit étalon pour des essais.

« Barcelone est une piste très bien connue des écuries de F1 avec tous les essais d'avant-saison qui y ont été menés ces dernières années, » explique Nick Chester, le directeur technique châssis de Renault. « Le tracé mêle courbes rapides, virages lents, lignes droites longues et courtes. On y retrouve donc un échantillon complet des conditions pour observer le fonctionnement de la monoplace. »

« De nos jours, les virages 3 et 10 sont très rapides, mais il ne faut pas négliger les sections plus lentes dans le troisième secteur plus étroit à la fin du tour. Nous avons les gommes les plus dures disponibles pour l'Espagne. Nous passons donc du circuit le moins difficile pour les pneumatiques à celui qui l'est le plus. Nous devrons en tenir compte dans l'équilibre pour les préserver. »

Les données récoltées en février ont certaines limites, puisque les conditions devraient être différentes, même si les températures étaient déjà élevées pour les essais cette année.

« Depuis cet hiver, l'aspect qui diffère concerne les conditions de piste, un peu plus chaudes et beaucoup plus propres maintenant, » souligne Chester. « Nous devrions toutefois être bien préparés après avoir atteint une bonne base lors des essais hivernaux en février et en mars. Nous avions couvert beaucoup de kilomètres en deux semaines pour repartir avec des réglages efficaces de Barcelone. Cela nous donne confiance pour revenir au premier plan après Bakou. »

Les pilotes Renault aiment cette piste

Nico Hülkenberg a découvert Barcelone en 2008, pour une course de F3. Il connaît bien la piste et il apprécie le tracé, très physique.

« Année après année, nous accumulons beaucoup de tours à Barcelone, » rappelle Hülkenberg. « C'est donc un endroit que nous connaissons tous très bien. J'apprécie ce tracé qui compte beaucoup de virages rapides, et particulièrement les virages 3 et 10. En fait, Barcelone est un circuit très physique et l'on ressent généralement des douleurs dans le cou après l'arrivée ! En début d'année, nous y avons réalisé des essais hivernaux productifs. Nous allons nous appuyer sur notre connaissance du terrain pour obtenir de bons résultats sur l'ensemble du week-end. »

Les nombreux types de virages compliquent le travail de réglages : « Même après deux semaines d'essais hivernaux à Barcelone, trouver les bons réglages reste difficile pour le week-end de course, » explique les pilotes Racing Point. « Les données des essais ne sont pas les plus significatives et les températures sont très différentes. Il est vraiment important de boucler vendredi propre pour avoir des informations sur les pneus pour la course. Il est également de notoriété publique que c'est une piste sur laquelle les dépassements sont extrêmement difficiles, donc il faut vraiment maximiser les qualifications. »

Daniel Ricciardo apprécie la variété du tracé : « La piste possède un peu de tout, et cela explique probablement pourquoi c'est un bon circuit pour les essais, » précise l'Australien. « Le premier secteur est rythmé par l'enchaînement des trois premiers virages. Le dernier secteur, plus technique, ralentit un peu la cadence et met plus de contraintes sur les pneus arrière. Ceux-ci risquent de surchauffer assez facilement si l'on ne fait pas attention. »

Lance Stroll estime de son côté que la principale difficulté est de trouver un rythme : « Barcelone est une piste très technique, » estime le Canadien. « Il faut trouver son rythme, parce qu'il y a beaucoup de virages qui s'enchaînent. Il faut une voiture bien équilibrée dans les virages rapides, pour avoir confiance dans les premiers secteurs. C'est une piste que nous connaissons tous bien grâce aux essais, et en général la grille est très resserrée. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez