FE - D'Ambrosio prêt à composer avec sa pénalité

FE - Jérôme d'Ambrosio prêt à composer avec sa pénalité à Monaco

Jérôme d'Ambrosio pense qu'il sera performant à Monaco, malgré sa pénalité de trois places. Il compte sur ses récents progrès en qualifications.

Trois pilotes ont été pénalisés pour des accrochages durant l'E-Prix de Paris : Jérôme d'Ambrosio, Edoardo Mortara et Oliver Rowland, avec trois places de pénalité sur la grille à Monaco ce samedi. D'Ambrosio, pénalité pour un contact avec Sam Bird, juge la sanction sévère, mais conforme à la mise en garde de la Formule E.

« C'est dommage de partir avec trois places de pénalité, » indique le Belge (vidéo). « C'est un peu dur. Maintenant, ils ont été très clairs sur le fait que les incidents de course seraient pénalisés de manière un peu plus sévère. »

« Quand on voit l'incident de Lucas (di Grassi) à Marrakech ou même Sam (Bird) avec André (Lotterer, à Hong Kong) avec finalement très peu de conséquences... »

D'Ambrosio espère limiter les dégâts cet après-midi : « Ici, c'est plus difficile. C'est difficile de doubler à Monaco. Mais c'est derrière. La pénalité, c'est un fait, elle est là. Je ne peux rien y changer. La seule chose que je peux faire, c'est une bonne qualification et essayer de partir en quatrième position, au mieux. »

- Le programme de l'E-Prix de Monaco

D'Ambrosio a amélioré son rythme en qualifications

Jérôme d'Ambrosio est souvent bien placé en course mais moins en qualifications cette saison. Ses performances en qualifications se sont améliorées.

« Je pense que ça fait trois ou quatre week-ends que j'ai de bonnes qualifications, » rappelle-t-il. « J'ai fait de très bonnes qualifications à Sanya et à Paris. Ça ne se voit pas toujours parce que je suis toujours dans le groupe 1 et que ça dépend du temps que perd le groupe 1. En général, je pense que nous sommes bons en qualifications. Je pense que nous serons bons ici. »

Les groupes de qualifications devraient avoir moins d'importance ce week-end, comme l'a également prédit Jean-Eric Vergne : « Je pense qu'il y aura moins d'impact sur les groupes, parce qu'il y a plus d'adhérence ici, » souligne-t-il.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez