F1 - Un problème de « concept » sur la Ferrari ?

F1 - Ferrari s'interroge sur le concept de sa voiture

La Ferrari a un comportement sous-vireur. La Scuderia commence à s'interroger sur le concept de la monoplace.

Le Grand Prix d'Espagne a été très décevant pour Ferrari. Après quatre doublés de Mercedes, la Scuderia espérait se relancer sur le circuit où elle avait dominé les essais hivernaux.

Mercedes a finalement réalisé un cinquième doublé, en dominant nettement. Une vidéo publiée par la F1 montre le comparatif des tours de qualifications de Valtteri Bottas et de Sebastian Vettel. Ferrari avait l'avantage en ligne droite mais Mercedes faisait une énorme différence en courbe, surtout les plus lentes. Vettel devait beaucoup plus braquer son volant, signe d'un important sous-virage. Ferrari commence à s'interroger sur le concept de sa monoplace.

« Nous perdons beaucoup de temps dans tous les virages, » a déclaré Mattia Binotto, le patron de la Scuderia, au site officiel de la F1. « (Nous avons) pas mal de sous-virage. Nous devons vraiment faire des analyses. Une conclusion hâtive (...) serait erronée. Il faudra plusieurs jours pour avoir une vraie conclusion. (Ce pourrait être) une question d'équilibre, une question d'appuis, peut-être même de concept de la voiture. Nous avons besoin de trouver les réponses. »

Binotto croit qu'une solution sera trouvée : « Je ne pense pas que c'est un désastre, » assure-t-il. « Si c'est le concept, tout dépend de ce que c'est, je pense que ce sont des choses que l'on peut corriger durant un saison. »

Ferrari satisfaite de ses nouveautés

Ferrari avait des nouveautés à Barcelone, sur la voiture et sur le groupe propulseur. Elles ont apporté les résultats attendus mais cela n'a pas suffi à placer la Scuderia au niveau de Mercedes.

« Les nouveautés que nous avions à Barcelone, dans l'aérodynamique et sur le moteur, ont bien fonctionné et nous en sommes plus que satisfaits, mais elles se sont avérés insuffisantes, » a reconnu Binotto après l'arrivée. « Maintenant, nous devons faire des analyses et voir ce qui n'a pas fonctionné. Pour le moment, je n'ai pas de réponse précise. »

« Nous savons que nous avons beaucoup de travail et que nous devons progresser. C'était évident ce week-end, mais nous ne partons pas défaitistes. L'état d'esprit reste bon dans l'équipe, et il y a un fort désir de faire mieux, donc maintenant nous devons répondre avec des actes. »

« Félicitations à Mercedes pour ce qu'ils ont fait jusque là. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez