F1 - Hamilton : « C'était très intense »

F1 - Monaco 2019 - La course - Mercedes

Lewis Hamilton estime que sa victoire à Monaco a été l'une des plus dures de sa carrière. Il dédie son succès à Niki Lauda.

Lewis Hamilton s'est imposé après avoir passé toute la course en tête mais il était sous pression. Lorsque les leaders ont changé de pneus, sous régime de voiture de sécurité, il a pris les médiums, alors que ses rivaux ont pris les durs. Ses gommes se sont vites dégradées et il était sous la menace de Max Verstappen. Il lui a finalement résisté, même si le pilote Red Bull avait de toute façon une pénalité de cinq secondes.

« C'était l'une des courses les plus difficiles de ma carrière aujourd'hui, c'était très intense, » déclare le quintuple champion du monde. « À 20 tours de l'arrivée, je pensais que c'était impossible de voir l'arrivée. »

« Je pensais que j'allais avoir un accident, je me battais vraiment avec la voiture. Il ne restait rien dans les pneus et c'était dur de rester en piste. Je me suis demandé ce que Niki (Lauda) aurait fait. J'ai fait de mon mieux, j'ai tout donné. J'ai essayé de rester concentré et de ne pas faire d'erreur. »

« Je sais qu'il me regardait aujourd'hui, mais avec Niki avec moi, nous avons réussi à le faire. Je portais les couleurs de son casque aujourd'hui je ne voulais pas le laisser tomber. Nous étions proches, je voulais vraiment être bon pour lui ce week-end et j'étais déterminé à ne pas se craquer sous la pression. Cette journée est dédié à Niki. »

Bottas reste assez satisfait

Valtteri Bottas a pris la troisième place. Il était deuxième en début de course. Il s'est arrêté sous régime de voiture de sécurité, en même temps que Max Verstappen. Ce dernier est reparti juste devant lui et Bottas a dû faire un écart pour l'éviter. Il a percuté le mur et crevé à l'avant-droite. Il a dû repasser aux stands. Il est reparti quatrième. La pénalité de Verstappen, pour leur incident dans les stands, lui a permis de prendre la troisième place. Il estime qu'il s'en sort bien après sa crevaison.

« Ma course s'est jouée dans les stands, » explique Bottas. « Nous avons fait un double arrêt sous régime de voiture de sécurité, Lewis d'abord, puis moi. »

« Vettel et Verstappen sont rentrés alors que je quittais les stand, Max a été relâché en même temps, et il était à mes côtés. Nous avons eu un contact, j'ai percuté le mur parce qu'il n'y a pas la place, et j'ai crevé à l'avant droit. Donc j'ai du faire un deuxième arrêt au tour suivant. »

« À ce stade, je pensais que je serais en fond de classement, mais je n'ai perdu que quelques places, donc je pense que j'ai eu de la chance dans mon malheur. C'est toujours décevant quand on finit une course moins bien placé qu'en qualifications, mais mon rythme a vraiment été bon tout le week-end et j'ai quand même marqué des points importants pour moi et pour l'équipe. »

« Ce matin, je me suis dit que je voulais bien piloter pour Niki, je voulais gagner pour lui. Malheureusement, je n'y suis pas parvenu, mais Lewis oui, donc je suis certain que Niki serait fier »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez