F1 - Ricciardo n'avait pas la bonne stratégie

F1 - Monaco 2019 - La course - Renault

Les pilotes Renault n'ont pas décroché les résultats auxquels ils pouvaient prétendre au Grand Prix de Monaco.

Daniel Ricciardo a payé une mauvaise stratégie. Il était cinquième dans les premiers tours. Il a changé de pneus durant l’intervention de la voiture de sécurité, un mauvais choix puisqu’il s’est retrouvé dans le trafic. Pierre Gasly, Carlos Sainz, Daniil Kvyat, Alexander Albon et Romain Grosjean l’ont doublé. Ricciardo a vu l'arrivée au 10ème rang mais il a gagné une position grâce à une pénalité de cinq secondes pour Romain Grosjean. Il pense que la Renault était performante mais qu'il n'a pas pu le montrer.

« C’était une course très frustrante pour être honnête, » déclare Ricciardo. « Nous avons pris un superbe départ en dépassant Kevin (Magnussen) à l’extérieur pour la cinquième place avant un excellent premier virage. Ensuite, nous nous sommes arrêtés pendant la voiture de sécurité et c’est là qu’il nous a manqué quelque chose. »

« Nous aurions définitivement pu mieux faire et obtenir un excellent résultat puisque nous avions toutes les cartes en main. Même si des points nous échappent, la voiture était performante bien que nous n’ayons pas toujours pu exploiter sa vitesse. Nous allons étudier ce qu’il s’est passé et y remédier en vue des prochaines courses. »

Hülkenberg pouvait faire mieux

Nico Hülkenberg a payé son contact avec Charles Leclerc. Il était 11ème en début de course et le pilote Ferrari l'a touché à  la Rascasse. Il a dû changer de pneus, au moment où la voiture de sécurité a été déployée. Cela l’a plongé dans le trafic et il n’était plus que 14ème après les arrêts des autres pilotes. Il a gardé cette position jusqu'à l'arrivée. Hülkenberg estime que la Renault méritait un meilleur résultat ce week-end.

« Rien n’a joué en notre faveur aujourd’hui, » déplore l’Allemand. « Nous avons effectué un beau départ en évitant les problèmes, mais nous avons été victimes d’une crevaison lorsque Charles (Leclerc) a découpé mon pneu. Fort heureusement, je n’ai pas heurté le mur, mais la voiture de sécurité a permis à tout le monde de prendre le dessus. J’étais à l’arrière du train et il était difficile de revenir dans le match. »

« C’est dur à encaisser, car ce résultat ne reflète pas le niveau actuel de compétitivité de Renault. Nous avons montré un excellent rythme avec une piste claire sur la fin. La voiture avait plus de performance et de potentiel que les résultats ne le montrent, mais le sport automobile est parfois ainsi et nous devrons saisir chaque opportunité au Canada. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

lundi 27 mai 2019 à 08:07 neo dit : c'est clair que Monaco, c'est le circuit le plus ennuyeux. tous a la queue le le

dimanche 26 mai 2019 à 22:25 Jolasoie dit : De toute façon Monaco est un circuit de mèrde pour les F1, depuis les années 80, pas de place pour doublé, sans pousser les autres voitures se qui est dangereux