IndyCar - Vidéo : Pagenaud a réalisé son rêve

VIDEO. Simon Pagenaud a du mal à réaliser qu'il a remporté les 500 miles d'Indianapolis. Il était déterminé à s'imposer.

Simon Pagenaud a décroché le plus grand succès de sa carrière aux 500 miles d'Indianapolis. Il est sorti vainqueur de son duel avec Alexander Rossi, après avoir dominé l'essentiel de l'épreuve. Il a encore du mal à réaliser l'ampleur de sa performance.

« C'est incroyable, » déclare le Français. « C'est un nouveau rêve qui se réalise, le plus grand rêve de ma vie qui se réalise. C'est vraiment dur à croire. J'ai du mal à réaliser, mais je suis ravi. J'ai eu un pilotage très agressif, c'est incroyable. »

« Le maître mot était l'attaque. Dans la réunion stratégique, nous avons décider d'attaquer, de contrôler la journée, et de saisir notre destin. C'est le destin qui a décidé de contrôler. C'était assez cool. Tout a tourné en notre faveur. Comme j'aime le dire, les étoiles se sont alignées ce ce mois, d'une façon incroyable, mais surtout (en course). »

Pagenaud réalise son plus grand rêve : « C'est un moment vraiment particulier, qui me ravit plus que tout, » précise-t-il (vidéo). « C'est un rêve d'enfant. J'avais quatre ans, mon rêvé était d'être pilote de course. Sur les coups de six ou huit ans, c'était de faire de la F1 ou de l'IndyCar et de gagner les 500 miles d'Indianapolis. »

« Ce qui est incroyable, c'est que j'ai la chance de pouvoir dire que dans ma vie, j'ai réalisé tous mes rêves. C'est quelque chose d'incroyable. »

« Si vous entendez ça les enfants, croyez toujours en vos rêves, et si vous travaillez suffisamment dur, cela se réalisera. Croyez-y et donnez vous à fond, c'est le plus important. »

« J'ai envie de remercier mon équipe. Je n'aurais pas pu le faire sans mon équipe, Team Penske. J'avais la meilleure voiture, les meilleures arrêts aux stands. Tout était réuni. Depuis que je suis avec cette équipe, j'ai réalisé tous mes rêves. Je ne pouvais pas le faire sans eux. »

Pagenaud fier pour la France

Simon Pagenaud est fier de son succès pour la France. Il est parti aux Etats-Unis en 2006, pour gagner le championnat de Formule Atlantic, et il s'est senti adopté par le pays.

« Il n'y avait pas eu de vainqueur depuis très, très longtemps, près de 100 ans, c'est phénoménal d'être le nouveau, » souligne-t-il. « Je suis très fier. Fier de moi, fier de mon pays, je pense que cela va apporter des sourires après l'incendie de Notre Dame. C'est bien de ramener le sourire dans son pays. C'est ça qui est bien dans le sport, apporter de la joie, de l'adrénaline et du plaisir. C'est ce que nous avons fait. Je suis fier que la France soit satisfaite. »

« Je tiens aussi à remercier l'Amérique. J'ai toujours été bien accueilli ici, c'est une caractéristique que je trouve incroyable. Je tiens à remercier tous ceux qui m'ont accueilli, pas comme un Français, mais comme un ami, et c'est cela touche tout le monde, moi particulièrement. Je tiens à remercier l'Amérique de m'avoir avoir accueilli et de m'avoir fait me sentir chez moi. »

Pagenaud a fait d'énormes efforts pour financier le début de sa carrière. Il a gravi les échelons jusqu'au titre en IndyCar en 2016. Dimanche, il était déterminé à ne pas laisser la victoire s'envoler.

« Je peux vous dire que c'était inconcevable que je renonce, » souligne Pagenaud. « C'est ma caractéristique, mon caractère, je n'abandonne jamais, même si je suis huitième ou neuvième, vous ne me verrez jamais abandonner. C'est ce qui a sauvé ma carrière à un moment. Cela m'a toujours aidé et j'y ai toujours cru. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

mardi 28 mai 2019 à 09:38 CHAPARRAL dit : @yra : Si TRUMP devait être vert ,il ne le recevrait pas ! Ne mélangez pas tout !

lundi 27 mai 2019 à 21:23 yra88 dit : bravo Simon c'est extraordinaire j'étais debout devant ma télé je ne pensais pas voir une victoire française à Indianapolis un jour tellement c'est dur là bas. pourtant j'espérais depuis plusieurs années depuis qu'on a des excellents pilotes français aux USA. trump doit être vert