Tag Heuer Monaco : carrément légendaire

Tag Heuer lance une édition limitée à 169 unités de son chrono Monaco

En amont du 77e Grand Prix de Monaco,Tag Heuer a présenté une version collector de son chronographe éponyme, qui fête ses 50 ans en 2019. 

A l'occasion des 90 ans du Grand Prix de Monaco (c'est la 77e édition, la course n'ayant pas toujours été au calendrier), Tag Heuer a fêté en grande pompe un autre anniversaire, celui de Sa...Monaco, qui a 50 ans. Le lien était tout trouvé, encore faillait-il dignement marquer le coup. Arrivée de Max Vertsappen en hélicoptère, un Patrick Dempsey très volubile en maître de cérémonie, une armada de mannequins, un yacht privatisé, des bloggeurs, influenceurs et journalistes triés sur le volet (dont votre serviteur) et 3 jours de spectacle pour célébrer une montre entrée au Panthéon horloger sur le tard (nous y reviendrons dans un article ultérieur).

La Monaco partage, avec la Zenith El Primero, le titre de premier chronographe à remontage automatique. Mais s'il existe des querelles de clocher à ce propos, l'histoire retient aussi qu'elle est, grâce à son boîtier Compressor 2, la première montre carrée étanche.

Belle bête

Si le diamètre de la Monaco en 2019 (39 mm) peut sembler fluet, il n'en est rien en réalité. Ses formes taillées à la serpe et son épaisseur généreuse en font une tocante imposante. Mais pas contraignante : au poignet, elle se fait vite oublier, à condition d'avoir correctement réglé son bracelet cuir, ajustable au millimètre près grâce à sa boucle déployante. Lorsqu'elle fut lancée, en 1969, la Heuer (qui ne s'appelait pas Tag à l'époque) se singularisait par son boîtier atypique autant que par l'emplacement de sa couronne, à gauche. La version limitée, que l'horloger de la Chaux-de-Fonds vient de dévoiler, reprend ce gimmick. Ainsi que l'appellation du mouvement. Le calibre 11, large de 30 mm et généreusement empierré, n'est pas une nouveauté puisqu'il était déjà disponible au catalogue. Ce qui est inédit, sur cette édition collector (169 exemplaires, tous vendus), c'est ce cadran dont la teinte varie entre le marron glacé et le vert camouflage. Voir la montre en vidéo.



Ajoutez à cela une finition côtes de Genève qui offre de reflets superbes en fonction de la lumière, une pointe de moutarde sur les index, une truffe des aiguilles rougie et les logos d'époque et vous obtenez une pièce que vous ne croiserez pas tous les jours, même ici, à Monaco... Le seul petit regret concernerait le fond, qui perd son hublot transparent pour un médaillon en acier, exhibant un ''One of 169'' attestant du caractère quasi unique. La Tag Heuer Monaco 1969-1979 (référence CAW211V.FC6466) est affichée à 5.950 €. Les quatre autres séries limitées seront dévoilées au cours de cette année.

Photo de Sylvain Vétaux

posté par :
Sylvain Vétaux

Réagissez

Commentaire(s)1

samedi 01 juin 2019 à 18:27 Gillos dit : Très belle montre, de plus, un tarif convenable pour cette montre de prestige

poool/views/script not found