Publié le 31/05/2019 à 15:08

F1 - Bottas n'a pas cherché à doubler Vettel

F1 - Valtteri Bottas n'a pas cherché à doubler Sebastian Vettel à Monaco

Mercedes savait que Valtteri Bottas ne pourrait pas doubler Sebastian Vettel à Monaco. L'équipe a préféré capitaliser sur la pénalité de Max Verstappen.

Valtteri Bottas a été l'un des grands perdants de l'intervention de la voiture de sécurité à Monaco. Le Finlandais, alors deuxième, a dû attendre que Lewis Hamilton change de pneus. Comme l'Anglais, il est passé des tendres aux médiums, qui allaient ensuite se révéler difficiles à utiliser pour Hamilton. Max Verstappen est resorti juste devant Bottas. Ce dernier a dû faire un écart et il a percuté le rail. Il a crevé à l'avant-droit et il a dû repasser aux stands, pour prendre les durs, comme Verstappen et Sebastian Vettel, qui a profité de cet arrêt pour prendre l'avantage.

Bottas n'était plus que quatrième, juste derrière Vettel. Il n'a jamais tenté de le doubler. Même si la Mercedes était plus performante, il ne pouvait pas mettre la pression sur le pilote Ferrari comme Verstappen le faisait avec Hamilton.

« La différence entre Verstappen et Lewis était que Verstappen avait (les) pneus durs, » rappelle James Vowles, le responsable des stratégies de Mercedes, dans une vidéo publiée par l'équipe. « Ses pneus lui donnaient un avantage et il en a profité. Il a inquiété Lewis, tour après tour, pour dégrader complètement ses pneus médiums. Valtteri n’était pas dans la même situation avec Vettel. »

« Vettel avait exactement les mêmes pneus et si Valtteri était resté dans sa boîte de vitesses à chaque tour, il ne se serait rien passé. En fait, la voiture de derrière est un peu en difficulté, parce qu'elle perd des appuis. De plus, le groupe propulseur surchauffait un peu. Valtteri était la quatrième voiture du train et on commence à perdre un air propre quand on est dans cette situation. »

Mercedes voulait profiter de la pénalité de Verstappen

Plutôt que mettre la pression sur Sebastian Vettel, la meilleure façon de regagner une place était de capitaliser sur la pénalité de cinq secondes de Max Verstappen, suite à l'incident dans les stands. La stratégie à fonctionné : quatrième à l'arrivée, Bottas a récupéré la troisième place après l'application de la pénalité.

« Pour Valtteri, la meilleure chose à faire était la suivante : priorité numéro 1, rester à cinq secondes de Verstappen à la fin de la course, pour gagner ces points, » détaille Vowles. « Numéro deux, garantir de préserver la voiture pour voir l’arrivée. »

« C’est exactement ce que Valtteri a fait. Il y avait très peu d’intérêt à mettre la pression sur Vettel. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez