F1 - Pérez pessimiste pour le GP du Mexique

F1 - Sergio Pérez est pessimiste pour le Grand Prix du Mexique

Sergio Pérez estime qu'il est peu probable que le Grand Prix du Mexique soit encore au calendrier en 2020.

Le Grand Prix du Mexique est un succès populaire mais il n'est pas assuré de rester après la saison 2019. Le contrat arrive à son échéance et le circuit de Mexico va perdre des subventions publiques. Sergio Pérez craint que le contrat ne soit pas reconduit.

« Au final ce sera une décision politique, » a déclaré le Mexicain à RaceFans. « J’espère (...) que le Mexique restera au calendrier. C’est une superbe course pour la Formule 1, pour les supporters, pour mon pays, donc j’espère vraiment qu’elle restera. »

« J’aimerais que le Mexique reste au calendrier quelques années de plus. Les négociations continuent mais cela n'a pas l'air d'être très probable actuellement. »

Plusieurs circuits sont en négociations

Quatre autre circuits sont en fin de contrat cette année et aucun d'entre eux n'a encore assuré son avenir. Barcelone n'est pas certain de rester et Carlos Sainz a affiché son inquiétude durant le week-end du Grand Prix d'Espagne.

Silverstone serait dans des discussions positives mais l'accord tarde à être conclu. D'après RaceFans, John Grant, Président du BRDC, organisateur de l'épreuve, a écrit à ses membres la semaine dernière, évoquant des discussions « constructives » avec Liberty Media, en charge des droits commerciaux de la F1.

Pour Monza, la prolongation devrait se concrétiser dans les prochaines semaines. Un accord de principe a été trouvé pour une prolongation jusqu'en 2024 et le contrat doit maintenant être finalisé.

Le sort d'Hockenheim reste incertain. Le circuit avait l'habitude d'accueillir la F1 une année sur deux mais il sera le théâtre du Grand Prix d'Allemagne pour la deuxième saison consécutive en juin, grâce au soutien financier de Mercedes, devenu sponsor-titre.

Liberty Media, en charge des droits commerciaux de la F1, souhaiterait conserver une saison à 21 dates en 2020, mais deux courses doivent faire leur arrivée, aux Pays-Bas et au Viêt Nam.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

poool/views/script not found