Gordon Murray T.50 (2022): LA supercar en détail !

VIDEO. V12 atmosphérique, boîte manuelle et poids-plume sont au programme de la supercar T.50 de Gordon Murray.

Gordon Murray dévoile un dessin de coupe et surtout la fiche technique de la supercar T.50 actuellement en développement. Pincez-vous, vérifiez que le 1er avril est passé, car ce qui suit tient pour beaucoup du fantasme. La T.50 est présentée comme l'héritière de la McLaren F1 déjà supervisée par Gordon Murray. Et effectivement, elle en reprend tous les principes de conception, poussés plus avant grâce aux évolutions technologiques.

La T.50 est un coupé à moteur central-arrière. Elle est animée par un V12 atmosphérique compact à carter sec cubant 3,9L, signé Cosworth, développant 650ch et 450Nm de couple. Ce bloc est capable de prendre 12.100 trs/mn, un record pour une voiture de route, mieux que l'Aston Martin Valkyrie et la Mercedes-AMG One. Il envoie sa puissance aux roues arrière par l'intermédiaire d'une boîte de vitesses manuelle à six rapports avec différentiel à glissement limité. De son châssis monocoque à sa carrosserie, la T.50 est faite de matériaux composites intégrant de la fibre de carbone. La chasse au gramme a été poussée jusqu'à permettre à l'ingénieur Sud-Africain de promettre un poids de seulement 980kg. Les annonces tonitruantes ne s'arrêtent pas là, loin s'en faut.

Une "fan car" de route !

La T.50 se veut compacte, plus petite même qu'une Porsche 911 (preuve supplémentaire de la croissance spectaculaire de celle-ci ?) avec 4,38m de long et 1,85m de large. De profil, la parenté avec la McLaren F1 est évidente. Une prise d'air de toit permet d'ailleurs de porter la puissance du V12 à environ 700ch via une admission dynamique.

La T.50 se passe de prises d'air béantes, d'aileron démesuré et autres extracteurs géants, et pour cause. Murray s'est inspiré de la célèbre F1 Brabham BT46B "fan car" de 1978, de sa conception, et a intégré sous la voiture l'essentiel des éléments aérodynamiques, pour beaucoup actifs, parmi lesquels un ventilateur de 40cm de diamètre permettant de contrôler le flux d'air et l'effet de sol.

Si la McLaren F1 sortait aujourd'hui

Les portes de la T.50 s'ouvrent en dièdre, comme celles de la McLaren F1. Et comme cette dernière, la nouvelle création de Gordon Murray offre une configuration à trois places avec le conducteur devant au centre et les passagers en retrait sur les côtés. Récemment, McLaren a également repris cette disposition pour la Speedtail. Le tableau de bord est doté de compteurs analogiques.

Murray promet que la T.50 n'est pas une pistarde dépouillée mais bien une "super GT" pensée pour la route, comme la F1 en son temps. Réglage de suspension, espace intérieur, confort, visibilité, volume de chargement mais aussi entretien sont annoncés optimisés pour le quotidien. En outre, plusieurs modes de conduite sont sélectionnables en fonction de l'utilisation de l'auto. Quid des performances ? "Je ne vois absolument aucun intérêt à chasser des records de vitesse de pointe ou d'accélération. Notre but est plutôt de proposer la plus pure et la plus gratifiante expérience de conduite de toutes les supercars jamais produites ; mais, rassurez-vous, elle sera rapide. (...) Nous nous attendons à ce qu'il s'agisse de la dernière et de la meilleure supercar 'analogique' jamais produite", annonce Murray. Pour beaucoup, ce titre est détenu par la Porsche Carrera GT. Murray présente le concept de la T.50 en vidéo.

Production et prix

Entièrement conçue en interne et construite avec des composants sur-mesure, la T.50 sera également produite directement par Gordon Murray Automotive dans une nouvelle usine dans le comté de Surrey en Angleterre. Seuls 100 exemplaires sont prévus, avec un prix unitaire hors taxes de "plus de" 2 millions de livres (2,25 millions d'euros). Les premières livraisons sont annoncées pour début 2022.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez

Commentaire(s)2

jeudi 06 juin 2019 à 23:56 Enkidu7174 dit : Pourquoi avoir choisi un V12 atmo? Pourquoi avoir choisi Cosworth et pas BMW comme pour la Mclaren F1?

mercredi 05 juin 2019 à 12:44 ced dit : 12000 tours... Elle doit hurler :)

poool/views/script not found